Province Nord : les flux postaux réduits de moitié en cette période de confinement

transports
Flux postaux Koné

Le flux de courrier et de colis est fortement réduit par la fermeture des liaisons aériennes. Depuis le début du confinement, l’OPT a vu une baisse du traitement de ses colis de 50%. Quant à l’envoi de colis, l'opération est impossible pour le moment.

À l’agence de l’OPT de Koné, depuis le début du confinement, la réception de colis a été divisée par deux. Seule une vingtaine de colis étaient à distribuer ce mercredi matin et la plupart étaient des colis de provenance locale. « Le flux est très irrégulier », lance Aurélie Goromeran, factrice. « Il faut savoir que le flux postal n’est pas prioritaire sur le flux alimentaire et médicamenteux. En gros, on prend les places qui restent dans les avions ».

Le reportage de Camille Mosnier et Brice Bachon :

 

Simplification 

Depuis trois semaines, les procédures de retrait des colis ont été simplifiées pour éviter un maximum de contacts avec les clients. La présentation de l’avis pour la réception du colis suffit. Les colis de petites tailles, Aurélie Goromeran la factrice, les emmène avec elle dans sa tournée et les glisse directement dans les boîtes aux lettres des particuliers. « C’est pour éviter que les gens sortent de chez eux par rapport au confinement. Pour limiter au maximum les contacts avec la clientèle », poursuit la professionnelle.

À l’agence de Koné depuis le début du confinement, la fréquentation a été divisée par trois et bon nombre d’opérations ne sont plus traitées au guichet. Le paiement des factures, l’achat de timbres, le dépôt d’argent ou encore l’envoi des colis sont impossibles. 

Destinations non desservies

L’expédition de lettres est en revanche toujours réalisable sur place, à l’aide d’un automate. Mais depuis le début de la crise sanitaire il y a plus d’un an, plusieurs destinations ne sont plus aussi régulièrement desservies. « Pour le moment, on n’a pas d’acheminement vers les États-Unis, le Vanuatu et Tahiti. Il y a des dépêches qui partent, mais elles sont vraiment très irrégulières », ajoute Aurélie Goromeran.

L’acheminement du courrier dépend des liaisons aériennes et maritimes, tant qu’elles n’auront pas retrouvé un rythme normal, les perturbations persisteront. Pour informer ses clients des changements liés au Covid-19, l’OPT à crée une rubrique sur son site Internet et ouvert un tchat.

Attention au phishing 

L'OPT qui met en garde également ses usagers sur des tentatives de phishing ou hameçonnage. Des tentatives d'arnaque via des courriels. A lire ci-dessous :