Les îles Salomon refusent d'accueillir un navire américain

océan pacifique
Le patrouilleur américain Oliver Henry en Papouasie-Nouvelle-Guinée
Le patrouilleur Oliver Henry a finalement accosté à Santa Rita, sur l'île de Manus, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, pour ravitailler, le dimanche 14 août. ©CC / U.S. Coast guard
Les îles Salomon ont, récemment, refusé d'accueillir un navire de patrouille américain qui devait y effectuer une visite de routine, signe d'une détérioration des relations entre les Etats-Unis et cet archipel sur lequel la Chine impose une influence croissante.

Un bâtiment des Garde-côtes américains s'est vu refuser l'accès aux îles Salomon pour ravitailler, plus tôt dans le mois. Le navire de patrouille Oliver Henry "devait effectuer une visite de routine aux îles Salomon", a indiqué, vendredi 26 août, dans un communiqué le corps des Garde-côtes américains. "Le gouvernement des îles Salomon n'a pas répondu à une demande du gouvernement américain de permettre au navire de se ravitailler en carburant et en nourriture à Honiara", a ajouté cette branche des forces américaines, qui dépend du ministère des Affaires intérieures en temps de paix, mais est placée sous l'autorité du ministère de la Défense en temps de guerre.

Un patrouilleur dérouté en Papouasie-Nouvelle-Guinée

"Le département d'Etat est en contact avec le gouvernement des îles Salomon et s'attend à ce que toutes les demandes d'accueil futures du gouvernement américain soient acceptées", conclut le bref communiqué. Le corps des Garde-côtes ne précise pas quand l'incident s'est produit, mais il a publié une photo du Oliver Henry, le 14 août, précisant qu'il venait d'arriver en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

La publication ci-dessus précise que le navire est arrivé de Guam "dans le cadre d'une patrouille vers le sud pour aider les pays partenaires à faire respecter et à revendiquer leur souveraineté."

Le gouvernement des Salomon, qui a signé, en avril, un pacte de sécurité opaque avec Pékin, tente de brider la liberté de la presse et envisage de reporter les élections. Les îles Salomon ont été le cadre de la bataille de Guadalcanal, première grande offensive terrestre des Etats-Unis et de leurs alliés contre le Japon en 1942 et point d'inflexion de la Guerre du Pacifique.