Les indépendantistes en réunion, chacun de leur côté

gouvernement de nouvelle-calédonie
Indépendantistes en réunion, chacun de leur côté
©NCla1ère

Après la surprise de l’élection du gouvernement, les partis indépendantistes discutent de la suite des événements, et notamment de la désignation du président de l’exécutif. Les avis divergent. 

 

L’UPM hier, aujourd’hui le Palika à Moindou, et l’Union calédonienne à Kaala-Gomen… les partis indépendantistes se retrouvent chacun de leur côté pour faire le point. 
Les sujets abordés que ce soit au bureau politique élargi du Palika ou au comité directeur de l’UC se ressemblent : préparation du congrès du FLNKS, dossier usine du Sud, organisation de la troisième consultation mais surtout installation du 17ème gouvernement. 
Un dernier point qui devrait faire beaucoup parler.

Echec de la stratégie de l’UC pour l’UPM

On en veut pour preuve le communiqué de l’UPM réunie ce vendredi et qui dénonce « l’échec de la stratégie mise en place par l’UC », lors de l’élection du gouvernement. 
Il fustige également le secrétaire général de l’UC, Pierre-Chanel Tutugoro pour ses déclarations sur Radio Djiido, dans lesquelles l’UC accuse l’UNI « de calculs politiciens et de coups politiques ». Pierre-Chanel Tutugoro évoquait les deux voix (Parti travailliste et Avenir en confiance) qui ont entraîné la perte d’un quatrième siège pour l’UC-FLNKS et nationalistes et l’Eveil océanien. 

Communiqué UPM
©UMP

Le Palika à Moindou, l’UC à Kaala-Gomen en attendant le congrès du FLNKS

Nul doute que ces déclarations seront commentées aujourd’hui à Moindou, de même que la présidence du gouvernement revendiquée par Louis Mapou au nom d’une vraie politique de réformes sociales. L’UNI rappelant qu’elle était pour une liste indépendantiste unique.
Alors qu’à Kaala-Gomen, l’Union calédonienne ne pourra pas s’épargner une explication sur sa stratégie de recentrage avec le choix de Samuel Hnepeune comme tête de liste, un choix contesté par certains. Et surtout réfléchir aux prochaines négociations à ouvrir avec l’UNI pour installer rapidement ce 17ème gouvernement.
Même si dans son discours d’ouverture Daniel Goa n’a pas évoqué le sujet. Sauf à travers les projets de réformes économiques. 

Un discours à retrouver ci-dessous : 

Le reportage de Bernard Lassauce et Brice Bachon 


Tout attentisme serait préjudiciable à l’image des élus indépendantistes. Et à la tentative pour rétablir la confiance.
Mais peut-être faudra-t-il patienter jusqu’au congrès du FLNKS qui doit se tenir à Lifou le 27 février prochain.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live