Les quatre listes déposées pour l'élection du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

gouvernement de nouvelle-calédonie
Gouvernement de Nouvelle-Calédonie
©NC1ère

Quatre listes de candidats ont été déposées jeudi soir au Congrès, pour l’élection des membres du 17e gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. L’Éveil océanien se pose une nouvelle fois comme un « faiseur de roi ».

Les négociations se sont prolongées jusqu’à la dernière minute, jeudi soir, en particulier entre l’Éveil océanien, l’Avenir en confiance et l’UC-FLNKS et Nationalistes. À 23h56, les indépendantistes de l’UC-FLNKS et Nationalistes franchissaient la porte du Congrès, pour y déposer leur liste. Fin du suspense : l’Éveil océanien a fait le choix de reconduire l’intergroupe.

Ces quatre listes sont celles qui suivent : 

  • L’UNI : Union nationale pour l’indépendance,
  • Calédonie ensemble,
  • L’Avenir en confiance,
  • UC- FLNKS et Nationalistes et l’Éveil océanien.

Alliance

L’Éveil océanien, qui se pose une nouvelle fois comme un « faiseur de roi ». Ses élus ont échangé toute la journée avec les groupes constitués au Congrès, mais aussi toute la soirée, multipliant les allers-retours entre le bureau des indépendantistes boulevard Vauban et l’Avenir en confiance, qui attendait au Congrès.

Fin du suspense à 23h56, l’Éveil océanien a fait le choix de reconduire l’intergroupe et donc, de s’allier à l’UC-FLNKS et Nationalistes. Une liste indépendantiste qui ne fait pas l’unanimité. Elle était contestée hier soir par certains militants de la base, qui étaient réunis devant le Congrès. Le nom du président du Medef, Samuel Hnepeune était alors évoqué.

Pas de « pacte de gouvernance partagée »

L’Eveil océanien rejette ainsi l’appel des Loyalistes à se rassembler autour d’un « pacte de gouvernance partagée ». « Manifestement, ils ne font que le choix des indépendantistes », assure Virginie Ruffenach, cheffe de l’Avenir en confiance, seule élue à avoir accepté de réagir jeudi soir au micro de Malia Noukouan.

Virginie Ruffenach, cheffe de l’Avenir en confiance

 

Modification de la répartition des groupes

À noter que Générations NC rejoint la liste les Loyalistes, déposée hier par l'Avenir en Confiance. L’Avenir en confiance conserve donc 4 sièges au gouvernement. Ses membres sortants, Thierry Santa, Christopher Gygès, Isabelle Champoreau et Yoann Lecourieux, seront reconduits. 

Calédonie ensemble qui a 6 élus au Congrès, est sûr de conserver son siège au sein de l’exécutif, avec un changement de candidat annoncé. Enfin, cette alliance entre l’Eveil océanien et les indépendantistes vient modifier la répartition des groupes au gouvernement.

Les indépendantistes deviendraient majoritaires au sein de l’exécutif, avec 6 élus indépendantistes, contre 5 loyalistes… Ce n’était pas arrivé depuis près de 40 ans.

L’UNI retrouvera 2 sièges. Et l’UC-FLNKS devrait remporter un siège de plus, soit 4 au total.

Candidats 

Mais attention, jusqu’à l’élection du prochain gouvernement mercredi prochain, rien n’est vraiment arrêté. L’Eveil océanien dit rester « maître de ses décisions » et de ses votes au Congrès. Il se dit aussi « indépendant, mais pas indépendantiste ».

Rappelons qu'il s'agit d'une élection à la proportionnelle faite par le Congrès, et que les identités des candidats seront connues d’ici mardi. Le temps aussi pour les services du haut-commissariat, de vérifier si les conditions d’éligibilité sont remplies.

Défis

Ce nouveau gouvernement devra faire face à de nombreux défis d’importance dans un contexte marqué par une crise sanitaire, économique et sociale. Des réformes seront prises.

Retrouvez la composition provisoire des listes :

Avenir en confiance

  • Thierry Santa
  • Christopher Gygès
  • Isabelle Champmoreau 
  • Yoann Lecourieux
  • Edouard Citre
  • Naïa Wateou 
  • Edwin Billiet
  • Marie-Josée Barbier
  • Virginie Ruffenach 
  • Lionnel Brinon
  • Léa Tripodi 
  • Wilfrid Weiss
  • Françoise Suve
  • Sonia Backès

Calédonie ensemble (provisoire)

  • Joseph Manaute

UC-FLNKS et Nationalistes et Eveil océanien (provisoire)

  • Samuel Hnepeune
  • Gilbert Tyuienon
  • Mickael Forest
  • Vaimu'a Muliava

Union nationale pour l'indépendance (provisoire)

  • Yannick Slamet
  • Adolphe Digoué

Les non-indépendantistes réagissent

Dans des communiqués successifs, Calédonie ensemble puis les Loyalistes ont réagi au dépôt des listes. "Logiques partisanes" pour les premiers, "putsch indépendantistes en cours" pour les seconds, chacun des deux mouvements s'est exprimé dans la journée. 

Retrouvez ici leurs communiqués

Le communiqué de Calédonie ensemble :  

 

Le communiqué des Loyalistes : 

 

Retrouvez le décryptage de Bernard Lassauce :