Les sous-traitants de Vale inquiets

nickel
conférence de presse sous traitants vale
©Mathieu Ruiz-Barraud

Les entreprises sous-traitantes de l'usine du Sud ne travaillent plus depuis le 12 novembre dernier. Elles ont fait part ce mardi matin de leur inquiétude.

Les sous-traitants de Vale tirent la sonnette d’alarme. Leurs contrats sont suspendus depuis un mois et demi. « En cas de mise en sommeil [au 31 décembre], on parlera d’annulation de contrats », a indiqué de son côté Vale NC.

Le cas de force majeur a été déclenché par l'industriel à la mi-novembre. Les contrats sont donc suspendus depuis le 12 novembre, mettant les 400 structures et près de 2000 personnes en grande difficultés.

Le GIE Yaté, qui réunit 20 entreprises, a fait une demande de chômage partiel et s’inquiète également d’un risque d’exode des habitants de Yaté… en quête de travail dans d’autres citées minière ou à Nouméa.

Jérémy Attiti, responsable administratif du GIE au micro de Mathieu Ruiz Baraud

 

Le reportage de Bernard Lassauce et Gaël Detchevery : 

 

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live