Maladies transmises par les tiques : les chiens en danger

animaux
chien vétérinaire
©NC la 1ère
Depuis quelques semaines, une épidémie mortelle due à une infestation de tiques est en train de s'attaquer à la population canine. Deux décès ont déjà été recensés officiellement mais les vétérinaires craignent une aggravation de la situation.

Depuis quelques semaines, les vétérinaires calédoniens et les différentes associations de protection des animaux tirent la sonnette d’alarme après la mort de deux chiens. La cause : une infection via des tiques, qui peuvent transmettre des maladies potentiellement mortelles. Le dernier constat fait état d’une épidémie qui se répand actuellement sur le territoire, même si la maladie existe depuis longtemps.

Il y en a trois : l’anaplasmose, la ehrlichiose et la babébiose. Depuis deux-trois mois, on a une forte recrudescence de cas et on s’est rendu compte que c’était souvent des chiens qui sortaient de la fourrière.

Hervé Leroux, vétérinaire à la Vallée des Colons


 
Le foyer initial pourrait en effet se trouver dans les boxs de la fourrière intercommunale. Les associations de protection animale ont lancé l’alerte. "On n’incrimine pas la fourrière sur cette maladie. Comme il y a une concentration d’animaux, que les animaux repartent chez eux, c’est potentiellement un vecteur de diffusion de la maladie" indique Virginie Sala, porte-parole du collectif des associations de protection animale.
 
De son côté, la fourrière a rapidement entamé une campagne de nettoyage des installations et de traitement des chiens hébergés et entrants, via des comprimés.
 
La vigilance est de mise pour l’ensemble des propriétaires de chiens. Fatigue, amaigrissement, vomissements, boutons ou gencives décolorées sont autant de signes qui doivent alerter en plus de la recherche des tiques sur le corps de l’animal.
 
Le reportage de Laurence Pourtau, Claude Lindor, Gael Detcheverry et Carawiane C.