Manuel Valls en Nouvelle Calédonie du 28 avril au 1er mai

politique
Manuel Valls
©gouv.fr
Sa visite était attendue en mars en Nouvelle Calédonie, Manuel Valls devrait finalement arriver le 28 avril et c'est au pas de course qu'il devrait effectuer son séjour. Un planning chargé jusqu'au 1er mai, date de son départ pour la Nouvelle -Zélande.  

"Un déplacement dans la perspective de la préparation de l'avenir institutionnel du Pays"  

"Le Premier ministre,Manuel Valls, se rendra en Nouvelle-Calédonie, en présence de George PAU-LANGEVIN, la ministre des Outre-mer.
Ce déplacement s’inscrit dans la perspective de la préparation de l’avenir institutionnel du territoire. L’Accord de Nouméa prévoit en effet qu’une consultation sur l’accession à la pleine souveraineté aura lieu au plus tard en novembre 2018. Cette échéance doit être préparée avec les différentes formations politiques. A cet égard, les deux comités des signataires de l’Accord de Nouméa tenues le 5 juin 2015 et le 4 février 2016, sous la présidence du Premier ministre ont permis de régler certaines questions électorales sensibles et d’établir une méthode de discussion pour les mois à venir".

Un point sur l'économie de la Nouvelle Calédonie 

"Le second enjeu de ce déplacement est la situation économique de l’île, marquée par la forte baisse des cours du nickel qui fragilise les opérateurs industriels. L’Etat a confirmé le 6 février 2016 sa volonté de soutenir ce secteur essentiel pour l’emploi local.
La visite du Premier ministre commencera à Nouméa, puis l’amènera successivement à La Foa, à Koné et à Hienghène (province Nord) puis à Lifou (province des îles).
Le Premier ministre prolongera son séjour en Nouvelle-Calédonie par une étape à Auckland (Nouvelle-Zélande) les 1er et 2 mai".

Une visite en Nouvelle Zélande

"Il s'agit de la première visite d’un Premier ministre français dans ce pays depuis 1990. Il sera reçu par son homologue, le Premier ministre John Key.
Ce déplacement permettra au Premier ministre d’évoquer l’insertion croissante des collectivités françaises du Pacifique dans leur environnement régional et la coopération franco-néo-zélandaise alors que nos deux pays célèbrent le 70ème anniversaire de leurs relations diplomatiques.
La visite en Nouvelle-Zélande, actuellement membre du Conseil de sécurité des Nations unies, sera également l’occasion d’évoquer le combat commun mené contre le terrorisme islamiste, en particulier contre Daech en Irak. Cent ans après la bataille de la Somme, au cours de laquelle des milliers de combattants néo-zélandais furent blessés ou tués, le Premier ministre rendra hommage à l’engagement indéfectible de la Nouvelle-Zélande pour la liberté en Europe et dans le monde.
Manuel VALLS rencontrera notamment des investisseurs néo-zélandais et la communauté des Français établis dans ce pays, en y valorisant la présence de nos entreprises par une visite de site industriel".