Matière à penser : des signaux montrent l'importance du nickel

nickel
Mont Isa capitale minière du Queensland à 3000 kilomètres de Nouméa. ©TORSTEN BLACKWOOD / AFP
Un clapotis sans vague. Les cours du nickel sont restés stables vendredi, mais ils avaient progressé depuis lundi, anticipant la fermeture pour congés des Bourses de Shanghai et de Londres le 2 mai. L’australien BHP revoit à la baisse les prévisions de sa production de nickel

Il n’y a pas beaucoup de changement a apporter au récit du nickel cette semaine, les échanges, offre et demande, "ont été réduits", selon le négociant Marex Spectron,  citant une grande agence financière japonaise. Nomura a révisé à la baisse les prévisions de croissance chinoises à 3,9 % contre 4,3 % précédemment. Cependant, "il ne faudrait pas beaucoup de reprise de la demande en Chine pour déclencher un nouveau rallye significatif des métaux", a estimé Alastair Munro, analyste de Marex au LME.

LME
Stocks de nickel dans les entrepôts du LME ©Bloomberg via Marex Spectron

Tesla booste la demande en nickel

Un sentiment positif demeure après les propos du PDG de Tesla parlant de bond de sa production automobile. La publication des résultats de production a été qualifiée de "stellaire" par des analystes au LME de Londres.

Tesla est parvenu à multiplier par sept son bénéfice net au premier trimestre, à 3,3 milliards de dollars, bien plus que les estimations des analystes. Tesla et Elon Musk sont convaincus que la production de véhicules électriques devrait augmenter de 50 % en 2022 et qu’ils devraient être en mesure de produire 1,5 million de voitures.

Le constructeur américain a multiplié les contrats avec des producteurs de nickel pour sécuriser son approvisionnement, en privilégiant l’Australie (Nickel West-BHP) et la Nouvelle-Calédonie (Prony Resources). Obtenir plus de nickel de classe 1 (99,98%) reste l’objectif prioritaire des fabricants automobiles mondiaux.

Indonésie
Nouvelle usine de ferronickel en Indonésie sur l'île de Sulawesi "le trident de fer". ©XINHUA / XINHUA/AFP

L'Indonésie monte ses projets dans le nickel

Un fournisseur de Tesla, le groupe chinois CATL, leader mondial dans la fabrication de batteries lithium-ion a annoncé son partenariat avec des entreprises publiques indonésiennes dans la construction d’un vaste complexe industriel et minier pour la production de nickel de qualité batteries d’un montant de 6 milliards de dollars.

Un autre groupe indonésien, Bukaka Teknik Utama annonce son intention de construire une fonderie de nickel de 2 milliards de dollars à Sulawesi pour produire du ferronickel et du sulfate. L’usine sera alimentée par de l’énergie hydroélectrique.

Russie
Nickel destiné aux batteries des véhicules électriques produit en Russie ©KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

Le nickel russe mis à l'index ?

Une analyse de l’agence financière Bloomberg révèle que le géant chimique allemand BASF ne complètera que les accords existant pour ses approvisionnements en nickel de qualité batterie en provenance de Russie. Cette décision, selon Bloomberg, soulève des questions autour de la production de nickel à faible teneur en carbone provenant de l’usine de Harjavalta en Finlande qui est la propriété du numéro un mondial : le russe Nornickel gère la raffinerie d’une capacité annuelle de 66.000 tonnes.

Pour la petite histoire, rappelons que l’usine de nickel d’Harjavalta s’est substituée au projet industriel, envisagé puis abandonné par les russes de Nornickel, au pied des massifs miniers de Nakety et Bogota en Nouvelle-Calédonie, au début des années 2000.

LME
Négoce du nickel au London Metal Exchange (LME) ©LEON NEAL / AFP

Production en baisse des minières anglo-australiennes

Les valeurs minières britanniques ont reculé cette semaine : jeudi, Anglo American a chuté de 8,76%, BHP a perdu 2,32%, Rio Tinto 2,77%. La production d'Anglo American a baissé de 10% au premier trimestre par rapport à 2021, ce qui pousse le groupe minier à revoir à la baisse sa prévision annuelle de production de minerai de fer, de platinium et de charbon.

BHP aussi a revu à la baisse ses prévisions annuelles de production de cuivre et de nickel. Le géant minier australien a abaissé ses prévisions de production de cuivre pour l'année entière de 1,76 million de tonnes à 1,57 millions de tonnes. Sa production de nickel au premier trimestre a atteint 18.700 tonnes, en baisse de 13 % comparée au dernier trimestre de 2021.

La baisse des volumes de production reflète des contraintes de main-d'œuvre temporaires dues à la pandémie de Covid-19 et à une météo pluvieuse, a déclaré le mineur australien à ses actionnaires. Pour l'ensemble de l'année, les prévisions de production de nickel de BHP ont été abaissées, de 95 000 tonnes pour les plus optimistes à 85.000 tonnes pour les moins pessimistes. 

 

LME Nickel le 22/04/2022 : 33.834 dollars/tonne -0,34 % semaine +2,06 %.