Mini-Jeux du Pacifique : quatre jeunes tennismen cagous, dont un contreur et un attaquant, sur les terrains de Saïpan

minijeuxdupacifique
Mini-Jeux du Pacifique Louam Boivin et  Rafael Bonnet de Laborgne, en tennis
Louam Boivin et Rafaël Bonnet de Laborgne sont deux des quatre membres de l'équipe calédonienne de tennis qui ira disputer les Mini-Jeux du Pacifique de Saïpan, dans trois semaines. ©William Lecren / NC la 1ère
La ligue calédonienne de tennis a fait le choix de n'envoyer qu'une seule équipe masculine aux Mini-Jeux du Pacifique, du 17 au 25 juin, aux îles Mariannes du Nord. Sa moyenne d'âge est de 18 ans.

Victor Lopes, Icham Tidjine, Louam Boivin et Rafaël Bonnet de Laborgne sont les quatre joueurs sélectionnés pour aller défendre le tennis calédonien aux Mini-Jeux du Pacifique, à Saïpan. Pierre-Henri Guillaume, l’entraineur fait allusion à Louam Boivin et Rafael Bonnet de Laborgne. "Je le dis vraiment très sincèrement, ce sont deux bons mecs. Deux soldats sur qui vraiment je peux compter. Je sais qu'ils vont lâcher leurs tripes sur le terrain." 

Un attaquant…

Quand on parle de relèves, pour les joueurs qui ont cette lourde responsabilité, ce n’est jamais facile. Ils n’ont encore rien prouvé et ce choix est basé sur leur potentiel. Rafaël Bonnet de Laborgne, 17 ans, a le profil d’un puncheur. Il sait monter au filet et attaque un peu plus.

"Je dirais que je suis combattif. Je vais me donner à fond et je m'entraîne beaucoup plus. Il faut relever le niveau parce qu'on sait que là-bas le niveau est plutôt élevé. Je travaille beaucoup l'explosivité : être beaucoup plus hargneux et plus agressif sur le terrain", explique-t-il. "Il n'y a pas de stratégie particulière au tennis, après chacun à son type de jeu. C'est un honneur d'avoir été sélectionné. Ce n'est que du plus, on va se donner à fond, tout donner pour essayer de ramener une médaille."

… et un contreur

 Au niveau technico-tactique, Louam Boivin a lui au profil différent. Il a le profil d’un contreur. C'est un défenseur qui a une zone de confort derrière la ligne de fond de court. "Je suis très heureux de pouvoir participer à cet événement. On se prépare au mieux, ces derniers temps, pour faire le meilleur résultat le moment venu", commente-t-il. "Nous nous entraînons deux fois par jour et le week-end, parfois. Cela fait onze à douze entraînements par semaine. Il y a beaucoup d'intensité. Pour l'instant, nous nous entraînons avec d'autres joueurs qui ont un bon niveau. Nous attendons que les deux autres joueurs arrivent", révèle-t-il.

Les numéros un et deux Victor Lopes et Icham Tidjine arriveront des Etats-Unis, ce week-end. Dès lundi, ils prendront la direction des courts.