nouvelle calédonie
info locale

Une mission exceptionnelle de chirurgie cardiaque

hôpital
Mission de chirurgie cardiaque de l'institut Montsouris au médipôle, opération à cœur ouvert.
Opération à cœur ouvert le vendredi 8 juin, dans le cadre de cette mission. ©NC la 1ère / Karine Arroyo
Des spécialistes de l’institut mutualiste Montsouris, à Paris, ont mené la première mission de chirurgie cardiaque en Calédonie. Une trentaine de patients ont pu bénéficier d’une intervention sans avoir à être évasanés en Australie ou en métropole.
[MISE A JOUR DU 12 JUIN]

Elle a duré trois semaines, en toute discrétion. Quatorze membres de l’institut mutualiste Montsouris ont effectué une mission-test de chirurgie cardiaque en Calédonie: chirurgien, anesthésiste, perfusionniste ou infirmière spécialisée de bloc venue avec le matériel adequat… Il s’agissait d’opérer 28 patients souffrant de graves pathologies cardiaques.

Mission de chirurgie cardiaque de l'institut Montsouris au Médipôle.
Opération dans le cadre de cette mission, 8 juin 2018. ©NC la 1ère / Karine Arroyo

Quadruple pontage

Un service post-opératoire a dû être organisé grâce à la collaboration du service de cardiologie du Médipôle. C'est ainsi que les malades ont pu bénéficier des dernières techniques pratiquées à Paris, au lieu d'être envoyés en évacuation sanitaire vers l'Australie ou la métropole. Ils n’ont pas été dépaysés mais sont restés avec leur famille avant, pendant, et après l’opération. Parmi eux, Patrice Muller a subi un quadruple pontage coronarien.
Son témoignage.
©nouvellecaledonie

Différents types d'intervention

Parmi les interventions, des pontages mais aussi des changements de valve, des réparations aortiques et de la cardiologie interventionnelle. Le rhumatisme articulaire aigü, pratiquement éradiqué en Métropole, est une maladie encore très fréquente en Calédonie. Durant cette mission, une femme de 39 ans a été équipée d’une nouvelle valve mitrale, mécanique cette fois, ce qui assure à celle-ci une durée de vie illimitée.
Karine Arroyo et Christian Favennec ont pu assister à l'opération.
©nouvellecaledonie

Un corps médical convaincu

Le personnel du CHT Gaston-Bourret se félicite d’une telle mission et de ses bénéfices, tant au niveau économique que médical. L’utilité de cette démarche financée sur fonds publics sera donc défendue. Même combat pour l’équipe de médecins métropolitains emmenée par le docteur Debauchez: il espère également que ce partenariat sera pérennisé.

L'invité

Le docteur Mathieu Debauchez est revenu plus longuement sur cette mission durant le journal télévisé de NC la 1ère dont il était l'invité lundi soir.
Son entretien complet avec Thérèse Waïa. 
©nouvellecaledonie

L'ambition d'une convention

Une évaluation devait être réalisée dès ce mardi, avec le gouvernement ainsi que les représentants de l’hôpital et de l’institut Montsouris. En jeu, la mise en place, ou non, d’une convention qui permettrait que de telles missions soient organisées plusieurs fois par an. Un des objectifs serait de diminuer de 80% le nombre d’évasans liées à la chirurgie cardiaque, à destination de l’Australie ou de la France métropolitaine. 


©nouvellecaledonie

(Images filmées pendant la conférence de presse cloturant la mission, le 11 juin 2018).

Publicité