MMA : des Calédoniens s’entrainent pour le tournoi Tahiti xtrem arts

mma tahiti
Les combattants se préparent à partir pour Tahiti.
Les combattants se préparent à partir pour Tahiti. ©William Lecren / NC la 1ère
Six combattants de MMA du club Caledonian top team se préparent depuis plusieurs semaines pour le tournoi Tahiti xtrem arts qui se tiendra à Tahiti le 24 septembre prochain. C’est la première fois que les combattants amateurs calédoniens et tahitiens vont se retrouver dans un octogone.

"Je me suis rapproché d’une organisation de MMA tahitienne pour envisager un déplacement de mes combattants", indique Florian Recart, éducateur sportif. Dans deux semaines, six athlètes du club Caledonian top team représenteront la Nouvelle-Calédonie lors du tournoi Tahiti xtrem arts qui se tiendra à Tahiti. 

Le MMA, officiellement appelé les arts martiaux mixte, est un mélange de trois grandes disciplines : la boxe, la lutte et le travail au sol. Tout cela accompagné de plusieurs règles. "L’objectif, c’est soit de mettre KO son adversaire, soit un arrêt de l’arbitre, soit une soumission pour le forcer à abandonner, explique Florian Recart. Si on n’arrive pas à réaliser une de ces trois choses, il y a un décompte avec un système de points et de barèmes par rapport au contrôle de la cage, au nombre de coups donnés."

Trois fois, trois minutes

Pour cet événement là, les combattants s’affronteront sur trois fois, trois minutes. "On a trois catégories représentées : moins de 70 kg, moins de 77 kg et moins de 84 kg. On a deux athlètes dans chaque catégorie", poursuit-il. 

Parmi les six combattants calédoniens retenus pour cette compétition de MMA à Tahiti, se trouve Alexandre Champion, 25 ans, pratiquant le MMA depuis trois ans. Il a perdu 15 kg en deux mois. Il est prêt pour son premier combat.

"J’ai suivi une diete pour rentrer dans ma catégorie : moins de 77 kg. Je faisais 90-91 kg. J’ai dû sécher assez rapidement. Après on a commencé dix semaines d’entrainement, c’est physique. C’était tous les jours, du lundi au samedi, avec un repos le dimanche, détaille Alexandre Champion. Après mentalement et physiquement, il y aura un tactique qu’on va mettre en place. Si l'adversaire est plus fort au sol, je vais essayer de rester plus debout. Ce sera dans l’octogone. On verra bien le jour J."