Mont-Dore : une épidémie de parvovirose touche les chiots

santé
Parvovirose
©Cédrick Wakahugneme
Cette gastro-entérite hémorragique qui touche majoritairement les chiots sévit depuis deux semaines sur la commune. Sept chiens ont perdu la vie des suites de cette maladie.
C’est au sein du cabinet vétérinaire du docteur Sophie Dinkel, route de la corniche au Mont-Dore sud, que Rio, chiot de deux mois et demi, est hospitalisé depuis quelques jours. Sous perfusion, ce malinois doit être réhydraté et traité à l’aide de médicaments anti-nausées, pour réduire ses vomissements.
 

C’est un tout petit virus, qui est transmis via les matières fécales. Il est très résistant au milieu extérieur, et peut vivre pendant six mois. Une fois qu’un chien infecté produit des matières fécales, qui restent sur le terrain, si un autre chien les renifle, cela peut être transmis. Même les propriétaires, s’ils touchent un chien qui a la parvovirose, ils pouvent le transmettre à d’autres chiens. Il y a une période d’incubation, durant laquelle le chien ne présente pas de signes cliniques puis c’est l’arrivée des diarrhées, des vomissements et là il faut l’apporter très rapidement chez le vétérinaire. Il se déshydrate et peut mourrir très vite - Sophie Dinkel, vétérinaire

 
Parvovirose 2
©Cédrick Wakahugneme

Sophie Dinkel, vétérinaire au Mont-Dore sud, au micro de Cédrick Wakahugneme :

Parvovirose Interview Sophie Dinkel


Sept décès

Un virus très résistant, qui touche majoritairement les chiots. Au sein du cabinet du docteur Dinkel, sept décès ont été recensés depuis deux semaines. Seule solution pour les propriétaires : un suivi régulier des vaccinations. « Ça a un coût, mais une hospitalisation coûte encore plus cher et parfois on a des fins malheureuses. Il faut vacciner, pour protéger », conclut la professionnelle.