Municipales 2020 : quand la campagne joue l'innovation dans la communication

élections
Municipales sur Facebook, juin 2020
©NC la 1ere
Proximité accrue avec les citoyens, messages d’engagement sur les réseaux sociaux, vidéos humoristiques des candidats : le second tour des municipales en Nouvelle-Calédonie voit les listes s’appuyer sur des modes de communication plus attrayants. Indépendantistes et loyalistes innovent.
Vu sur Facebook, un Nicolas Metzdorf en plein jeu de console avec Kingtäz. Plus d’un millier de like, des smiles : les Calédoniens semblent séduits. Un humour décalé auquel se prête le candidat aux municipales à La Foa. Et un mode de communication innovant pour distiller un certain nombre de messages. Tous les moyens sont bons, chez Générations NC, pour communiquer directement avec la population. 
 

C’est l’illustration parfaite de comment rendre la politique drôle, accessible. Tout le monde en Calédonie connaît Kingtäz, ses vidéos sur les élus du Congrès. Ça dédramatise la politique. Mais ça permet quand même d’être visible.
- Domitille Dubern, directrice de campagne de Générations NC

 

Nouveau modèle

Les réseaux sociaux, une référence de communication plus attractive, attrayante. Le message de campagne, modelé, y est facilement relayé, en un clic. C’est par ce modèle que l’Union calédonienne attire une partie de la population. Les réseaux sociaux sont utiles, défend Magalie Tingal, attachée à ce mode de communication interactive. Mais pas question pour autant de délaisser le travail de terrain.
 

Le réseau social sera toujours un complément du terrain. Que ce ne soit pas un danger pour nous, mais plutôt une plate-forme intéressante pour pouvoir diffuser nos messages. Et pouvoir toucher des personnes qui, aujourd’hui, viennent moins dans nos réunions. 
- Magalie Tingal, Union calédonienne

 

Le temps du coronavirus

Dans cette campagne des municipales, le Covid-19 et ses conséquences laissent des traces. Un tel laps de temps n’a pas forcément joué en faveur des candidats. Ces moyens de communication d’un genre nouveau ne doivent pas occulter la proximité avec les Calédoniens. A Dumbéa, la liste de Georges Naturel mise en plus sur des réunions en petit comité chez les résidents. 
 

Les réseaux sociaux, c’est indispensable mais ce n’est pas suffisant. Nous avons ici, aussi, décidé de faire un porte-à-porte beaucoup plus présent. Prendre son temps avec les habitants, discuter, plutôt que de faire des grandes réunions publiques.
- Yoann Lecourieux, directeur de campagne Avenir en confiance à Dumbéa

 

Electeurs et connectés

Depuis six ans, la communication durant les campagnes électorales a grandement évolué. Elle répond à un environnement sociétal connecté, où le message se veut le plus clair possible afin d’attirer un maximum d’électeurs. Des électeurs qui, tout de même, ne se laissent pas si facilement courtiser.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live