Municipales : l’UFC-Que choisir sonde les intentions des candidat(e)s

élections
Mosaïque UFC pour les municipales
©NC la 1ere et UFC-Que choisir
A l’approche des élections, l’antenne de l’UFC-Que choisir en Nouvelle-Calédonie appelle «les candidates et candidats à annoncer ce qu’elles et ils mettront en œuvre dans le domaine de la consommation». Une lettre ouverte remplie de questions qui sont autant de suggestions.
L'UFC-Que choisir a des questions pour les candidat(e)s aux municipales. Cinquante questions! Elle les liste dans une «lettre ouverte» à l'adresse de celle et ceux qui brigueront les suffrages des Calédoniens. «Les communes œuvrent au plus près des citoyens», est-il écrit dans ce «courrier» signé par la présidente de l'antenne calédonienne, Luce Lorenzin. «Elles assurent le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques, façonnent le cadre de vie, fournissent des services essentiels.»
 

«Des progrès sont possibles»

Or, «notre association a l’occasion, lors de ses actions et des litiges de ses adhérents, de constater que des progrès sont possibles. Nous appelons donc les candidates et candidats à annoncer ce qu’elles et ils mettront en œuvre dans le domaine de la consommation.» Et d'interroger leurs intentions en matière d’aménagements publics, de transports, de santé environnementale, de transition énergétique, de service publics, de relation avec les administrés ou encore de gouvernance
 

Parmi les suggestions

Exemple de questions, qui sont autant de suggestions pour nourrir les programmes électoraux :
• «Soumettrez-vous à enquête publique les projets d’investissement importants ?»
• «Selon quels critères accorderez-vous des subventions
• «Comment allez-vous privilégier les moyens de transport collectifs
• «Orienterez-vous les cantines scolaires vers l’utilisation des produits locaux et de préférence sans pesticides chimiques ?» 
• «Allez-vous limiter les cylindrées des véhicules administratifs ?»
• «Pour la distribution de l’eau, avez-vous prévu de faire payer la consommation réelle ?»
• «Comptez-vous développer l’intercommunalité
 

A vos questions !

Avec une conclusion destinée à l'électorat : «Les éléments ci-dessus ne sont pas limitatifs. Nous suggérons aux consommatrices et aux consommateurs d’interroger, lors de rencontres ou de meetings, les candidates et les candidats.» La lettre ouverte peut être consultée ici.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live