Murrin Murrin : "l'usine du sud" australienne vend son nickel au constructeur allemand BMW

transition énergétique
NICKEL
Usine hydro métallurgique de Murrin Murrin en Australie ©Minara Resources/Glencore

Un constructeur automobile allemand déjà présent en Australie, et son concurrent américain qui débarque en Nouvelle-Calédonie. BMW et TESLA investissent dans  la production des deux grandes usines hydro métallurgiques du Pacifique Sud.

Une usine, née de la volonté d'un investisseur australien. Andrew Forrest, PDG d'Anaconda Resources. Murrin Murrin a dépassé ses possibilités, elle fut rachetée par Xstrata et enfin Glencore. Si la ressource en nickel est moins importante qu'en Nouvelle-Calédonie, les procédés industriels sont quasiment les mêmes.

Murrin Murrin ressemble à l'Usine du Sud de la Nouvelle-Calédonie. Elle appartient au géant Glencore alors que son concurrent Suisse Trafigura devra se contenter d’une moindre participation dans l’usine calédonienne. 

NICKEL
Usine australienne de nickel de Murrin Murrin (Glencore) ©Minara Resources (Glencore)

À huit heures d’avion et un millier de kilomètres de Perth, l’immense région des "Goldfields" porte bien son nom, qui signifie "champs aurifères". Dans ce recoin du sud-est de l’Australie Occidentale, on trouve encore quelques mines d’or, mais c’est une grande mine de nickel à ciel ouvert qui donne un peu d'activité aux petites bourgades isolées de Leonora et Laverton.

Terre rouge, couleur des latérites de nickel, sol aride, c’est ici au milieu de nulle part, que se trouve l'usine australienne de la transition énergétique.

Murrin Murrin a été inaugurée quelques années avant l’usine du Sud, celle de Goro en Nouvelle-Calédonie. Les deux sites se ressemblent. Pas de fours rotatifs comme dans les usines traditionnelles mais de l’hydro métallurgie et donc de l’acide qui circule dans près de 400 kilomètres de tuyauterie sous haute surveillance.

NICKEL
Usine de Murrin Murrin vue du ciel par Google earth ©Google earth

Au début des années 2000, le grand complexe industriel calédonien de l’usine du Sud, a bénéficié de l’expertise de techniciens de Murrin Murrin. Un changement de décor complet pour celles et ceux qui quittaient leur base-vie du désert australien, pour découvrir le Sud de la Nouvelle-Calédonie. "Ils nous ont aidés à faire des améliorations et à appliquer des normes strictes, ce sont de grands professionnels, ils sont restés jusqu’à fin 2019", confie à la 1ère un métallurgiste calédonien sous couvert d’anonymat.

Murrin Murrin et Goro ont une histoire compliquée, contrariée, presque similaire ; leur montée en puissance a été freinée par des pannes, des opérations de maintenance, des incidents industriels, et bien plus encore par les variations des cours du nickel. "A Murrin Murrin, tout vient par avion, les pièces détachées et les hommes, l’eau et tout l’approvisionnement de la base-vie; le coût de production du nickel est donc élevé. Glencore aurait pu arrêter les frais mais la révolution des voitures électriques à sauver l’usine" rapporte un spécialiste calédonien, présent lors de l’inauguration du complexe australien au début des années 2000.

NICKEL
Usine hydrométallurgique de Murrin Murrin en Australie ©Minara Resources (Glencore)

Le nickel produit à Murrin Murrin (Minara Resources) n'est pas très éloigné du Nickel Hydroxyde Cake, le NHC calédonien. La poudre de nickel australienne, commercialisée par Glencore, est destinée aux batteries électriques de BMW. Elles sont déjà produites en Allemagne et dans le nord de l'Europe. Le nickel NHC calédonien composera celles de son concurrent Tesla qui construit une grande usines dans la banlieue de Berlin. Allemands et Américains sont soucieux de se procurer du nickel de qualité batterie produit selon les nouvelle normes environnementales qui seront. appliquées à partir de 2022.

NICKEL
Voiture électrique de la marque allemande BMW. La batterie contient majoritairement du nickel produit par l'usine australienne de Murrin Murrin du groupe Glencore ©AFP

Dans cette région nord-est de l’Australie occidentale, la mine de Murrin Murrin utilise des méthodes traditionnelles d'extraction à ciel ouvert conventionnelles avant de traiter et d'affiner le minerai de latérite de nickel et de cobalt dans son installation hydro métallurgique. Autre point commun avec l’Usine du Sud. Pour le stockage des résidus, c’est apparemment plus simple, tout autour de l'usine il n’y a que l'immensité du désert.

Début mars, Glencore a décidé de réduire temporairement la production de Murrin Murrin, après un dysfonctionnement de l'usine d'acide qui permet l’extraction du nickel. Un porte-parole du géant des matières premières a déclaré "que l'un des deux ventilateurs de l'usine d'acide avait subi une panne, mais qu’il ne pouvait pas encore dire combien de temps prendraient les réparations". En 2011, un autre incident avait nécessité l’arrêt complet de la production pendant plusieurs semaines.

NICKEL
Usine hydrométallurgique de Murrin Murrin en Australie ©Minara Resources (Glencore)

L’unité (usine) d'acide sulfurique de Murrin Murrin est le cœur du système hydro métallurgique. Là encore, on ne peut le comparer qu’avec sa "cousine" calédonienne. La mine est l'un des plus grands producteurs de nickel et de cobalt d'Australie.

Glencore a produit 2900 tonnes de cobalt et 36.400 tonnes de nickel l’an dernier à Murrin Murrin. Dans les prochaines années, la production des deux sites industriels devrait fortement augmenter, l'usine calédonienne étant appelée à dépasser sa "cousine" australienne.

VALE
Usine de nickel du mineur brésilien Vale (VNC) sur le site de Goro Nickel en Nouvelle-Calédonie. ©AFP

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live