Un navigateur français secouru au large de la Nouvelle-Zélande

océan pacifique
Sauvetage du navigateur Thierry Deroy, février 2020
Le navigateur Thierry Deroy sur son voilier dématé. ©DR
Opération de sauvetage au Sud-Est de la Nouvelle-Zélande, où un skipper français a été récupéré par un pétrolier danois. Thierry Deroy s'est trouvé en difficulté alors qu'il participait à un tour du monde en solitaire sur son voilier No comments.
Le sauvetage a eu lieu ce jeudi matin, loin au Sud-Est des îles Chatham, elles-mêmes situées dans le Sud de la Nouvelle-Zélande. Un navigateur français en détresse a été secouru par le pétrolier danois Lindanger, qui s'est dérouté à la demande des secours en mer kiwis. 
 

Démâté

Lancé dans un tour du monde en solitaire, Thierry Deroy activait mardi soir sa balise, relate l'agence néo-zélandaise chargée de la sécurité en mer. Son voilier No comments avait chaviré et perdu son mât. Le dériveur aluminium s'est remis à flot et le skipper a réussi à couper le gréement. Mais les dégâts étaient tels qu'il a dû abandonner son navire. 
 

En route pour le Chili

Le septuagénaire a été récupéré sur son radeau de sauvetage et fait désormais route vers le port de Punta Arenas dans le Sud du Chili, la destination du bateau qui l'a recueilli. Vu l'épais brouillard, celui-ci a été aidé dans ses recherches par un appareil de la Royal air force néo-zélandaise. Une opération coordonnée par les secours en mer kiwis en lien avec leurs homologues français. 
 

Longue route

L'homme participait à la Longue route 2018. Un «pèlerinage» à la voile et en solitaire organisé en hommage au navigateur et auteur Bernard Moitessier, en clin d'œil à la première édition du Golden globe. Thierry Deroy avait pris le départ de Guadeloupe en octobre, pour tenter de rallier sans escale et sans assistance les trois caps : Bonne Espérance en Afrique du Sud, le cap Leuwin à la pointe de l'Australie et le cap Horn dans l'Extrême-Sud de l'Amérique.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live