Nickel : "L’usine du Sud sera détenue majoritairement par la Nouvelle-Calédonie", déclarent les investisseurs de Prony Resources

transition énergétique
VALE
Usine du Sud (Goro Resources) en Nouvelle-Calédonie. Du nickel et du cobalt pour la transition énergétique. ©AFP

Le consortium Prony Resources New Caledonia ("Prony Resources") a annoncé mercredi soir à Nouméa la finalisation de l'acquisition de Vale Nouvelle-Calédonie S.A.S. auprès du groupe minier Brésilien Vale via sa direction mines et métaux de Toronto au Canada. 

L’Usine du Sud a été reprise à la suite de l’accord financier et industriel signé mercredi 31 mars à Toronto, Paris, Genève et Nouméa. Le grand site industriel du nickel et du cobalt sera exploité par un consortium réunissant Prony Resources, le négociant suisse Trafigura et les collectivités calédoniennes. Ces dernières sont majoritaires dans le capital.

La vente de la mine de nickel de Vale en Nouvelle-Calédonie a donc été validée. Le gouvernement français a annoncé mercredi la finalisation de l'accord avec Vale pour la vente par le groupe minier brésilien de ses activités dans le nickel en Nouvelle-Calédonie. Prony Resources a réagi à travers un communiqué.

Le communiqué de Prony Resources, en date du mercredi 31 mars, indique que la transaction réalisée implique que "l'Usine du Sud de la Nouvelle-Calédonie sera détenue majoritairement par des intérêts calédoniens, y compris les employés de Prony Resources, les Communautés locales et l'entité publique Calédonienne de la Société de Participation Minière du Sud Calédonien SAS (SPMSC). Ensemble, elles détiendront une participation non diluable de 51% dans Prony Resources" a précisé le communiqué publié en anglais, sans doute parce qu’il s’adressait aux investisseurs des marchés financiers internationaux et du LME de Londres.

Communiqué en anglais de Prony Resources du 31 mars à Nouméa

Trafigura détient une participation de 19 % dans l'opération, ainsi qu'un accord de commercialisation de la production de nickel de Goro Resources. La direction de Prony Resources et la société d'investissement internationale Agio Global, basée en Australie, selon son site d'information, détiennent indirectement les 30 % restants.

Antonin Beurrier, Directeur Général de Prony Resources Nouvelle-Calédonie a déclaré, rapporte le communiqué : "L'annonce d'aujourd'hui intervient après plusieurs mois de négociations qui ont abouti au transfert réussi de la propriété de l'Usine du Sud à 51% par des intérêts locaux calédoniens. Elle garantit un avenir prospère et durable pour l'exploitation qui préservera 3 000 emplois directs et indirects et assurera la réussite du projet Lucy de stockage à sec des résidus, le plus gros investissement privé sur l'île pour les trois prochaines années, créant 600 nouveaux emplois." 

En matinée, les représentants des ministères de l’Economie et des Outre-mer avaient salué le travail accompli par M. Beurrier, et notamment pour avoir permis la venue de Tesla, souhaitant qu’il assure  "la période de transition", tout en précisant qu’il n’était pas actionnaire de Prony Resources.

Jeremy Weir, président exécutif et directeur général de Trafigura, a déclaré de son côté, toujours selon le communiqué de Prony Resources : "Nous sommes heureux de soutenir le consortium Prony Resources New Caledonia en tant qu'actionnaire minoritaire et d'apporter notre expertise commerciale pour sécuriser l'accès aux marchés internationaux du nickel de Goro Resources - un composant essentiel des batteries lithium-ion nécessaires aux véhicules électriques."

Enfin, le communiqué de Prony Resources a cité la réaction de James Dean, directeur fondateur de la société d'investissement internationale Agio Global, basée en Australie: "Nous sommes ravis de co-investir avec l'équipe de direction dans Prony Resources. Nous apporterons également notre expertise commerciale pour aider à assurer l'avenir à long terme et la rentabilité de l'exploitation en Nouvelle-Calédonie. Nous pensons que Prony Resources peut tirer parti de la croissance de la demande de batteries au lithium-ion utilisées dans les véhicules électriques et notre confiance est renforcée par la présence de Trafigura en tant qu'actionnaire international et par l'apport d'une expertise marketing et commerciale de classe mondiale."

Tesla fournira une assistance technique dans le cadre d'un partenariat technique et industriel avec Prony Resources.

"Les opérations à Prony Resources ont repris cette semaine, le redémarrage de la production de nickel étant prévu pour la mi-avril 2021", a conclu le communiqué de Prony Resources New Caledonia, confirmant les information de Nouvelle-Calédonie la 1ère.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live