nouvelle calédonie
info locale

Nickel : Larco, le cousin grec de la SLN, au bord de la faillite

nickel
Usine Larco / Nickel / Grèce
Usine Larco Nickel en Grèce ©Alain Jeannin
Les deux usines se ressemblent. Au nord d'Athènes, l'usine de nickel de Larco a été conçue selon les plans d'ingénieurs de la SLN calédonienne en 1952. Aujourd'hui, larco est de nouveau au bord du gouffre. Crise du nickel, coût de l'électricité, l'usine grecque se débat elle aussi...
Le ministre grec de l’Environnement et de l’Énergie, George Stathakis, a rencontré mercredi 12 décembre des responsables du parti gouvernemental de gauche Syriza, ainsi que des représentants des syndicats du nickel au siège de la compagnie minière et métallurgique Larco à Athènes, afin d’examiner les moyens d’éviter la fermeture de la société fortement endettée.

Deuxième grand consommateur d’électricité en Grèce, Larco doit près de 300 millions d’euros à la Public Power Company (PPC), qu’elle n’a pas versée depuis plus de trois ans bien que son usine de nickel de Larymna soit toujours alimentée en électricité.

Larco est le plus grand producteur de ferronickel en Europe avec une production normale de 50 tonnes par jour, soit environ 18.000 à 20.000 tonnes par an. La société nationale exploite 4 grandes mines en Grèce, ainsi qu'une fonderie qui fut conçue, après le Seconde Guerre mondiale, selon les plans d'ingénieurs français de la société Le Nickel (SLN). La précédente usine avait été détruite par l'armée allemande pendant sa retraite du pays en 1945.

"Nous travaillons ensemble pour sortir de l'impasse et pour trouver une solution mutuellement acceptable", a déclaré M.Stathakis dans un communiqué.

Quelle solution ? Celle d'une privatisation est une demande forte du Fonds monétaire international, de la Banque centrale européenne et de l’Union européenne en échange d’un financement d’urgence pour Larco. L'usine de Larymna fait vivre prés de 2.000 personnes dans une région particulièrement pauvre.

Cette semaine, un tribunal grec a rejeté la demande de Larco d'interdire à la Public Power Company (PCC) d'interrompre son approvisionnement en électricité en raison du non-paiement de factures. En conséquence, Larco va devoir acheter de l'électricité sur le marché au comptant et plus cher. La compagnie est dans une impasse car elle n'a presque plus de trésorerie.

M.Stathakis a déclaré à Fastmarkets (MB) que "la première étape serait de permettre la signature rapide d'un nouveau contrat entre PPC et Larco".
Le producteur de ferronickel doit ajuster ses niveaux de production à la baisse en raison de la situation tendue des prix du nickel. Il doit aussi revoir ses coûts salariaux, a déclaré M.Stathakis. De source proche de la compagnie minière, on indique que la situation financière de Larco ne tient plus qu'à un fil...
 
Publicité