A Nîmes, deux volleyeuses calédoniennes concrétisent leur rêve

volley-ball
Volley-ball
©Tiaré Teuruarii et Nadège Haewegene font partie des plus anciennes du club Nîmes Volley-ball.
Tiaré Teuruarii et Nadège Haewegene sont toutes les deux licenciées du Nîmes volley-ball depuis 2011 et 2012. Un club familial qui leur a permis de progresser sportivement, dans un esprit convivial.
Portraits croisés de deux passionnées de volley-ball.
Deux parcours différents pour un même objectif. C’est l’histoire de Nadège Haewegene, 25 ans, réceptionneuse-attaquante et Tiaré Teuruarii, 27 ans, centrale dans le club de Nîmes volley-ball (NVB) qui est actuellement en division élite féminine, l’équivalent de la deuxième division. Un club qui leur a permis d’évoluer pour continuer à aller de l’avant.
 

La force de frappe de Nadège 

Après huit années passées au NVB, Nadège Haewegene, « fait presque partie des meubles » commente le club sur sa page Facebook. Elle « n'a rien perdu de sa force de frappe et a gagné en régularité, en réception, ainsi qu'en maturité. C'est le genre de joueuse qu'il vaut mieux avoir avec soi plutôt que contre ! »
Nadège Haewegene revient sur ce joli parcours. 

ITW Nadège Haewegene

Tiaré, véritable couteau suisse 

En 2011, le club de Nîmes Volley-ball cherche des joueuses françaises ultra-marines. Tiaré Teuruarii est repérée comme sportive à fort potentiel. C’est aujourd’hui la plus ancienne de l’effectif. Capitaine de l’’équipe l’an dernier, elle est connue pour son « caractère bien trempé », sa « large palette technique » qui fait d’elle un « véritable couteau suisse », dit d’elle le club. 
Après toutes ces années au service du NVB, Tiaré Teuruarii pense rentrer dans quelques années au pays mais en attendant, elle compte bien rester dans ce club familial qui lui a donné sa chance. 

Itw Tiaré Teuruarii


Le rêve en commun de Nadège et Tiaré s’est en partie réalisé : voir du pays pour sortir du cocon familial et grandir sportivement parlant. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live