Nouméa numérique se décline à travers la ville

technologies nouméa
Nouméa numérique
©Anne-Claire Lévêque
Vidéo, objets connectés, hologrammes, applications en tous genres, la 3ème édition de Nouméa numérique a battu son plein ce mercredi. L’événement grand public, destiné à faire connaître les tendances du numérique et les technologies émergentes, s’est décliné sur quatre sites différents.
En haut de la place Constantine à la Vallée du Tir, Benjamin Dos Réis partage son savoir-faire. Son domaine : la musique assistée par ordinateur, l’une des technologies numériques mises ce mercredi à la portée du grand public. Et les enfants adorent. 
Nouméa numérique se mêle aux activités du mercredi pédagogique. Danse, maquillage, marché alternatif, et pour l’occasion, un atelier écologique de fabrication de support pour smartphone. 
Noumea numérique
©Anne-Claire Lévêque

 

Des drones à la mairie 

Le rendez-vous se poursuit en centre-ville. En salle d’honneur de la mairie, une vingtaine de petits drones attend les apprentis pilotes. Prise en main, décollage, figures et parcours d’obstacles, l’initiation est ludique et séduit des curieux de tous âges.
Comme Eliane Solier, qui a piloté un drone : « c’était formidable. Les méninges et les neurones se bousculent un petit peu, on n’a pas l’habitude de jouer au joystick. J’étais venue pour accompagner mon petit-fils, en fin de compte, c’est moi qui suis prise au piège ».
Nouméa numérique
©Anne-Claire Lévêque
Nouméa numérique
©Anne-Claire Lévêque
 

Créer des hologrammes 

Pour son petit-fils de 16 ans, direction la place de la Marne. Au milieu des logiciels conçus par les étudiants en licence informatique et des jeux de simulation, une tente plus sombre que les autres propose de donner vie à des hologrammes.  
« Là, c’est un hologramme 3D directement fait avec du plastique, du scotch et des ciseaux. Donc comment avec des choses très simples, on peut arriver à faire de la physique, de la science, du numérique » explique Kylian Tapi, animateur socioéducatif à la maison de quartier de Magenta Soleil.
A partir de plastique récupéré, chacun peut ainsi fabriquer sa pyramide. Reste à trouver les vidéos disponibles sur internet. Et la magie opère. 

Cette troisième édition de Nouméa numérique s’est également déclinée à la médiathèque de la presqu’île avec des jeux numériques, des vidéos sur fonds vert mais aussi des ateliers de sensibilisation aux dérives du numérique.
Le reportage d’Anne-Claire Lévêque et Carawiane Carawiane 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live