La Nouvelle-Calédonie pourrait bientôt attirer les touristes chinois

tourisme
TOURISME CHINOIS
A gauche :York gong, blogueur et critique hôtelier; au centre : Jean Rambaud, directeur général du groupe GLP hôtels; à droite : Lai Sword, directeur général d’une agence de voyage chinoise. ©Malia Noukouan NC1ère
Le Caillou, nouvelle destination  pour les touristes chinois ? Ce sera bientôt possible. La direction du groupe GLP Hôtels s’est récemment déplacée dans l’empire du milieu pour démarcher des dizaines de tours opérators et agences de voyage.
Premiers d’une longue série, deux professionnels du tourisme chinois étaient jusqu'en ce début de semaine sur le Caillou pour découvrir notre pays. Et les premières impressions sont positives
 
Bienvenue en Nouvelle-Calédonie ! Après 30 minutes de traversée en mer, c’est à l’ilôt maître que les deux professionnels chinois ont passé leur première nuit. Dans un cadre idyllique, sous les cocotiers, au milieu d’une eau turquoise. Un cadre qui devrait plaire aux futurs touristes chinois, en quête de nouvelles destinations… Mais pas que. La Nouvelle-Calédonie a de nombreux atouts selon Lai Sword, directeur général d’une agence de voyage chinoise. 
 
Ce marché représente un potentiel énorme. Un touriste chinois dépense cinq fois plus qu’un Américain et dépense en moyenne 230 mille francs par semaine, hors hébergement et loisirs. Néanmoins, pour pouvoir attirer cette clientèle haut de gamme, quelques obstacles devront être levés. Parmi les solutions proposées : la modification des programmes de vol internationaux pour faciliter le transit des touristes ou la mise en place d’un vol direct Chine/Nouméa.
 
 

Le reportage complet de Malia Noukouan

chinois tourisme reportage