publicité

Une nouvelle génération d'indépendantistes sous l'étiquette du MNIS

MNIS est le Mouvement Néo-Indépendantiste et Souverainiste. Ce mouvement se dit l’héritier des partis indépendantistes actuels, l'Union Calédonienne et le Palika, avec qui il cherche à s’engager. 
 

  • Nadine Goapana et Sheima Riahi
  • Publié le , mis à jour le
Le MNIS est né au lendemain du référendum du 4 novembre 2018, afin de contribuer activement à la campagne du Oui à l’indépendance.
C’est au cœur de la cité Pierre Lenquette que le mouvement dévoile ses ambitions : bouleverser le champ politique et redéfinir le vote indépendantiste en un vote d’espoir et de construction pour un oui massif à l’indépendance en 2020.

Dans leur manifeste, les membres de ce mouvement expliquent leur projet de société.

Héritier des luttes et des partis indépendantistes, avec qui il entend contribuer à l’émancipation du territoire,
ce mouvement,
initié par des travailleurs et étudiants en métropole, s’appuie sur des modes de communications modernes,
ainsi que sur un positionnement politique et sociétal solidaire qui met en avant la lutte
contre les inégalités socio-économiques comme moteur du vivre-ensemble.


Tête de liste dans le Sud, Luther Voudjo récuse l’idée de s’engager dans
l’agenda électoral à court terme. Il espère une alliance politique avec le FLNKS pour les provinciales.
Le mouvement est ouvert aux discussions pour être présent en bonne place sur les listes des partis "historiques". 
A défaut, le mouvement se dit prêt à s'engager seul le 12 mai prochain. 

  • Comment ce nouveau mouvement est-il perçu par les partis indépendantistes "historiques" ?
  • Et qu'en est-il des alliances avec ces partis traditionnels ?

Le président du MNIS répond à Sheima Riahi et Patrick Nicar

Luther Voudjo : président de MNIS

 

Leur projet de société

L’appel du jeune mouvement sera-t-il entendu par l’UC et l’UNI dans un
paysage politique déjà émietté ? Le congrès du FLNKS prévu samedi pourrait
trancher cette question.
 

Leur devise
« Egalité pour tous, dans un pays libre »

Leur logo
La flèche faitière symbole de la culture
kanake et le soleil synonyme d’un jour nouveau.
La couleur verte pour l’environnement,
car l’envrionnement fait partie intégrante de la
culture kanake, qui est le socle et le point de
jonction de notre nouvelle société.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play