nouvelle calédonie
info locale

Nouvelle-Zélande : un important feu de forêt provoque des évacuations

océan pacifique
Nouvelle Zélande feu incendie
©Fire and Emergency NZ
Un incendie ravage la région de Nelson, dans l’ile du Sud de la Nouvelle-Zélande depuis la semaine dernière. Les habitants d’une petite localité ont été évacués ce weekend avant de pouvoir rentrer chez eux ce lundi soir. Mais l’incendie n’est toujours pas éteint. 
Plus de 2 300 hectares de forêt ont brûlé dans cette zone de l’ile du Sud depuis la semaine dernière. Samedi, environ 3.000 habitants de Wakefield, localité proche de Nelson, ont reçu l'ordre de partir car les flammes n'étaient plus qu'à deux kilomètres de chez eux.L’armée était venue prêter main forte pour les évacuations. 
Pour découvrir l'album photo de l'armée néo-zélandaise, cliquez sur le logo Facebook à droite de la publication. 
Les services de secours ont travaillé d’arrache-pied pour lutter contre le feu et protéger les habitations.  
Seule une maison a été détruite par les flammes qui n'ont fait aucun blessé à ce stade. 
Incendie NZ
Wakefield, la localité évacuée, se trouve à quelques kilomètres de Nelson, dans le nord de l'ile du Sud. ©Google Maps

Les évacués peuvent rentrer chez eux

Le feu s'est éloigné des zones habitées, et les résidents évacués peuvent désormais regagner leurs domiciles, ont annoncé les pompiers, qui n’excluent pas de devoir procéder à de nouvelles évacuations. 
"Les habitants qui rentrent doivent comprendre et accepter qu'ils doivent être prêts à évacuer à nouveau si les conditions changent", a expliqué Roger Ball, responsable régional de la Protection civile.
Découvrez ci-dessous une vidéo des dégâts prise ce lundi matin par l'armée néo-zélandaise :  

Un incendie qui pourrait durer des semaines 

John Sutton, un responsable des pompiers, a indiqué qu'en dépit de l'amélioration des conditions, il était encore trop tôt pour affirmer que l'incendie était sous contrôle.
"La chaleur est encore très forte et il reste beaucoup de zones qui n'ont pas brûlé", a-t-il dit aux journalistes. "Ces feux mobiliseront des pompiers jusque mars", a-t-il prédit.
Le principal incendie a vraisemblablement débuté accidentellement, mais il y a vraisemblablement également eu deux départs de feu volontaires, bien que moins importants.
Publicité