publicité

O'League : Hienghène, à jamais les premiers !

Hienghène devient le premier club calédonien à remporter la ligue des champions d'Océanie. Au terme d'une finale folle d'intensité, les coéquipiers de Bertrand Kaï ont fait tomber l'AS Magenta 1-0 grâce à un but exceptionnel de Roïné du milieu de terrain. Réactions des acteurs d'un match historique.

Hienghène fête ses médailles d'or de champion de la O'League 2019. Un jour qui ne sera jamais effacé des mémoires. © NC La 1ère
© NC La 1ère Hienghène fête ses médailles d'or de champion de la O'League 2019. Un jour qui ne sera jamais effacé des mémoires.
  • Par Martin Charmasson
  • Publié le , mis à jour le

Un signe du destin


Le cours d'un match ne tient pas à grand chose, et parfois des scénarios improbables se répètent à des années d'intervalle. Pour une issue radicalement différente. En 2016, Kévin Némia tentait un lob de 45 mètres en finale de la coupe de Calédonie pour égaliser à 2 partout face à Hienghène. Magenta s'était finalement imposé aux tirs aux buts. 
Trois ans plus tard, c'est un autre lob qui marque leur confrontation, cette fois bien plus importante, en finale de la ligue des champions d'Océanie. Et l'on retrouve un Maréen dans l'affaire. Alors qu'il est rentré sur le terrain pour remplacer un coéquipier, Antoine Roïné décide quelques instants plus tard de prendre sa chance juste avant le rond central. L'ancien attaquant de Tiga recruté durant l'intersaison place le ballon au-dessus d'un Steve Ixoée beaucoup trop avancé. Sans doute pour mieux anticiper les ballons en profondeur à destination des attaquants adverses. Un choix que l'on peut difficilement reprocher au portier de Magenta, mais une prise de risque qui, face à la malice du meilleur buteur du dernier championnat, coûte un lourd tribu.

12 contre 11


Ce sera le seul but du match, celui de la victoire historique d'un club calédonien en ligue des champions d'Océanie. Ce n'était jamais arrivé depuis la création de l'épreuve il y a plus de trente ans. Hienghène s'assure une place en Coupe du Monde des clubs de la FIFA et affrontera, dans un match de barrage, le club champion du pays organisateur de la compétition. Un honneur qu'il doit au talent de son équipe et de son entraîneur, Félix Tagawa, mais aussi à son public. Quelle ambiance, une fois de plus ! Avant le coup d'envoi, lorsque le speaker du stade a demandé aux supporters des deux clubs finalistes "s'ils étaient bien là", la clameur venant de la tribune ouverte du stade Numa Daly a donné des frissons. C'est là-bas que se sont installés les 372 habitants de Hienghène descendus en bus de leur commune pour soutenir les leurs, et bon nombre de sympathisants de la province Nord et d'ailleurs. Pendant toute la rencontre, à chaque action chaude de leurs joueurs, cette ferveur a littéralement porté. 

La réaction du public sur le but de Roïné. © NC La 1ère
© NC La 1ère La réaction du public sur le but de Roïné.

Un spectacle de haut vol 


Dans ce contexte, les deux équipes se sont livrées un duel pour les mémoires, avec des coups d'éclat. A commencer par la parade époustouflante de Rocky Nyikéïne sur la demi-volée du défenseur de l'ASM Wadriako en début de match. Bertrand Kaï, parti aux 25 mètres, pénètre ensuite dans la surface au milieu de deux défenseurs et bute sur Ixoée. Le match s'affole. On retrouve les joueurs d'Alain Moizan dangereux. Jean-Christ Wajoka s'infiltre lui aussi vers la cage averse et voit son tir contré in extremis. Les occasions s'enchaînent, sans trouver le cadre. Kaï, très excentré, essaye un tir lointain. Il est bien claqué par Ixoee. Alors que le pressing très haut et très rapide de Magenta sur les porteurs du ballon a semblé très efficace pendant près d'une demi-heure, Hienghène connaît un gros temps fort avant la pause. Mais ni l'un, ni l'autre ne trouve l'ouverture. Il faudra attendre la 66e minute et l'inspiration de Roïné pour débloquer la partie. 

Rocky Nyikéïne et son enfant fêtent une victoire inoubliable. Il porte le trophée de meilleur gardien de la O'League 2019. © William Lecren
© William Lecren Rocky Nyikéïne et son enfant fêtent une victoire inoubliable. Il porte le trophée de meilleur gardien de la O'League 2019.


Le manque de réalisme de Magenta 


Dans la dernière demi-heure, l'ASM multiplie les situations dangereuses. Sélé et Hmaen se mettent en évidence sans pour autant tromper un Nyikéïne en état de grâce. Des centres passent devant les filets sans trouver preneur. Le gardien de Hyehen aura été décisif et spectaculaire pendant toute la campagne de cette O'League 2019. Et c'est sans surprise qu'il a été désigné meilleur gardien du tournoi. Bertrand Kaï, lui, a été récompensé du titre de meilleur joueur, et là aussi, c'est mérité. Il aurait pu enfoncer le clou sur cette contre-attaque en fin de rencontre et marquer son 14e but dans la compétition en carrière, et son cinquième cette année. S'il est parvenu à dribbler Ixoée, il a sans doute trop attendu pour offrir un caviar à Dahité. Tout lui est pardonné. Hienghène a remporté cette finale inédite et historique 1-0.  Réactions des différents acteurs du match (images de Christian Favennec, montage de Joakim Arlaud) :
 
Réactions de Brice Dahité, Michel Messeaud et Rocky Nyikéïne après la finale de O'League
Hienghène Sport au complet célèbre la première victoire calédonienne en O'League. © William Lecren
© William Lecren Hienghène Sport au complet célèbre la première victoire calédonienne en O'League.
Bertrand Kaï, meilleur joueur de la ligue des champions 2019, vainqueur, et fier de l'être. © William Lecren
© William Lecren Bertrand Kaï, meilleur joueur de la ligue des champions 2019, vainqueur, et fier de l'être.

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play