Oscars : un Calédonien embarqué dans l'aventure de "The Power of the dog"

cinéma
Oscars : un Calédonien, derrière les effets spéciaux de The Power of the dog
Clément Bouchet, à gauche, a participé à la préparation des effets spéciaux numériques du film de Jane Campion. ©Alt vfx
Dimanche, à Hollywood, la Néo-zélandaise Jane Campion a été sacrée "meilleure réalisatrice" pour "The Power of the dog". Un western sombre et intimiste, auquel a participé Clément Bouchet, un ancien lycéen calédonien, aujourd’hui installé en Australie.

Clément Bouchet n’a pas eu droit au tapis rouge. Mais c’est avec beaucoup d’excitation qu’il a suivi la 94e édition des Oscars, ce dimanche (lundi pour la Calédonie), depuis les bureaux de Sydney d’Alt Vfx, la société pour laquelle il travaille. Une fois passée la petite déception de ne pas voir The Power of the Dog sacré "meilleur film", Clément Bouchet se dit tout de même "assez content du palmarès". Jane Campion hérite ainsi du trophée de la "meilleure réalisatrice", son deuxième Oscar, puisque son film La Leçon de piano avait reçu celui du "meilleur scénario" en 1994.

Jane Campion, une référence dans l’histoire du cinéma

Si ce western a été tourné en Nouvelle-Zélande, la réalisatrice a eu l’occasion de se rendre en Australie pour la partie post-production, qui finalise la fabrication du film.
Clément Bouchet n’a pas eu la chance de la croiser mais c’est pour lui une "très grosse fierté" d’avoir pu travailler sur ce film, même à sa petite échelle, confie-t-il.

J’ai étudié les films de Jane Campion à l’école. Quand j’étais adolescent, j’ai essayé d’acquérir une certaine maturité… Et la Leçon de Piano, c’était ça le cinéma, c’était fabuleux !

Clément Bouchet

Assistant en effets spéciaux

  "Un film magnifique"

L’ancien élève en option cinéma au lycée Lapérouse est aujourd’hui assistant en effets spéciaux numériques, mais aussi monteur et étalonneur, une tâche qui consiste à ajuster les couleurs et les contrastes des images.  

Son rôle dans The Power of the dog : préparer les plans pour les artistes et vérifier les couleurs. "Ce n’est rien d’extraordinaire mais le simple fait de voir l’évolution des effets spéciaux, c’était super, car le film est magnifique." Pour avoir un petit aperçu de ces effets spéciaux, cliquer ici.

A noter que Clément Bouchet, même installé en Australie, continue à collaborer à des productions calédoniennes, afin d'aider à la promotion de la fiction locale.