Perth : Un sous-marin nucléaire français au côté de la marine australienne

australie
Australie
Sous-marin nucléaire d'attaque (SNA) Emeraude ©AFP
La Marine nationale est plutôt discrète sur les missions de ses sous-marins nucléaires d’attaque (SNA). Pourtant, la présence du SNA Emeraude en Australie a été annoncée. La France donne du poids au message qu’elle veut faire passer. 
La « diplomatie navale française » s’est de nouveau concrétisée le 10 novembre, via un bref communiqué sur l’escale du SNA Émeraude à Perth, en Australie. Le sous-marin nucléaire français participe à des manœuvres conjointes franco-australienne. 

Son accueil à la base de la flotte australienne de l’Ouest a été coordonné avec le soutien du gouvernement de l'Australie occidentale et géré conformément aux réglementations COVID-19 du gouvernement australien et du gouvernement de l'Australie occidentale.

L'Australie et la France entretiennent des relations de défense de longue date, fondées sur des valeurs partagées et un engagement à promouvoir une région indo-pacifique prospère, ouverte et solidaire. Les deux marines travaillent en étroite collaboration à la sécurité maritime régionale, des navires australiens faisant escale régulièrement en Nouvelle-Calédonie.


Manoeuvres au large de Perth

"Le sous-marin nucléaire d’attaque Émeraude et le bâtiment de soutien et d’assistance métropolitains (BSAM) Seine sont en escale à Perth dans le cadre d’un déploiement de longue durée. Cette escale a été précédée d’un exercice conjoint avec des bâtiments australiens", a indiqué la Marine nationale, qui a précisé "Cet événement s’inscrit dans le cadre de notre coopération de défense avec l’Australie et illustre la force de nos relations bilatérales et notre interopérabilité. Nation riveraine, la France marque sa volonté de jouer un rôle majeur en termes de sécurité et de stabilité en zone indopacifique, où des moyens de la Marine nationale se déploient régulièrement".

La veille, le ministère australien de la Défense avait annoncé l’escale du SNA Émeraude à Perth, via un communiqué qui précisa que les deux navires français venaient de participer à des manœuvres ayant impliqué, au large de Fremantle (Perth), le sous-marin australien HMAS Sheean et la frégate australienne HMAS Anzac ainsi qu’un avion de patrouille maritime P-8A Poseidon.
 

Marquer sa présence

Selon le site spécialisé zone militaire, "la communication autour de cette escale australienne du SNA Émeraude et du BSAM Seine en Australie vise à faire passer le message que la France entend marquer sa présence dans la région Indo-Pacifique, où elle a des territoires et des intérêts à défendre, tout en insistant sur sa relation stratégique avec l’Australie, qui lui a commandé 12 sous-marins océaniques de dernière génération de la classe Suffren dans le cadre du programme Attack." 

Face à la montée en puissance de la marine de guerre chinoise, les déploiements de sous-marins français au côté de la Royal Australian Navy sont sans doute appelés à se multiplier. La France est une nation de la zone indo-pacifique, la marine nationale dispose des bases navales de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, de Fare Ute Papeete à Tahiti en Polynésie française et de Port des Galets à La Réunion..
Les Outre-mer en continu
Accéder au live