Place à l'élevage bovin bio en Nouvelle-Calédonie

commerce
61c23f280a2c2_viande-bovine-labelisee-bio-pacifika-frame-13.jpg
La viande Bio labellisée s'invite en boucherie. ©NC la 1ere
De la viande de bœuf labellisée biologique débarque sur l’étal d’une boucherie calédonienne.

C’est une première en Nouvelle-Calédonie… De la viande bovine labellisée biologique, sur un étal.

Pièces nobles ou bas morceaux la nouveauté séduit les consommateurs. Car au-delà de préserver l’environnement, l’élevage bio fournit une viande saine, dénuée de tous produits chimiques. "On retrouve beaucoup l'hormone dans l'élevage classique, dans ce qu'on donne à manger au bétail et c'est vrai que pour la santé c'est mieux", confie Sarah Molinier, une consommatrice.

Un marché mineur à l'échelle du pays

Une fierté pour ce boucher, il a immédiatement rejoint l’aventure pour valoriser l’élevage calédonien et satisfaire les amoureux de viande bovine.

C'est gratifiant pour l'éleveur de pouvoir aller chercher un label pareil. On a fait l'essai, le départ était un peu compliqué mais on a réussi et gros succès maintenant, ce matin on a presque tout vendu.

Christophe Rousseau, gérant de la boucherie du chef à Païta

Une viande de 15 à 20 % plus chère que celle d’élevage traditionnel. Une hausse qui vient récompenser les efforts de la filière. Élevage, abattage et distribution.

Ils ouvrent leur exploitation ou leur commerce une fois par an à des inspecteurs qui viennent respecter que tout est conforme et sur l'élevage en particulier, c'est, en Calédonie, des éleveurs qui travaillent avec des races résistantes à la tique, et aussi l'absence totale de produits chimiques de synthèse.

Claire Lataste, chargée de mission pour l’association Bio Caledonia

Le marché du bio reste mineur à l’échelle du pays. Mais de nombreux éleveurs sont aujourd’hui séduits par ces pratiques respectueuses des hommes et des bêtes. D’autant que la Calédonie peut facilement tirer profit de ses vastes pâturages.

Reportage de Louis Perin :

©nouvellecaledonie