nouvelle calédonie
info locale

Une plateforme de jeux condamnée à une amende record en Australie

monde
Plateforme de distribution de jeux Steam
Capture d'écran de la plateforme de distribution de jeux Steam ©Steam
La justice australienne vient de condamner Steam, une plateforme américaine de distribution de jeux, à une amende record. En cause, la stratégie de remboursement de la plateforme, jugée non conforme aux lois en vigueur en Australie.
D'après le Sydney Morning Herald, c'est une amende record qui vient d'être infligée par les magistrats australiens à la compagnie Valve, via sa très populaire plateforme Steam : 3 millions de dollars australiens, soit un peu moins de 250 millions de francs CFP. La peine maximale prévue par la loi a été requise dans ce cas, suite aux pressions exercées par l'autorité australienne de la concurrence pour que la sanction soit exemplaire.   
 
Valve est un studio américain de développement de jeux vidéo, créé en 1996 et basé aux Etats-Unis. En 2003, la compagnie a lancé la plateforme de distribution de jeux Steam, qui compte à ce jour 2,2 millions d'utilisateurs en Australie.
 
Depuis 2014, Valve était poursuivi en Australie pour sa stratégie de remboursement. Cette dernière a été modifiée depuis, mais à l'époque les remboursements de jeux sur la plateforme Steam était souvent impossibles. Steam refusait en effet la majorité des demandes de remboursement, et les rares cas de remboursements étaient accordés au compte-goutte après une très longue attente. 
 
L'autorité de la concurrence australienne s'était emparée de cette affaire, dénonçant une stratégie de remboursement allant à l'encontre des lois en vigueur dans le pays. Toujours d'après le Sydney Morning Herald, le juge James Edelman de la Cour Fédéral Australienne a indiqué avoir reçu 21 124 requêtes contenant le mot "remboursement", et adressées depuis des adresses IP australiennes. Une grande partie a été ignorée ou non honorée. L'entreprise Valve a répondu qu'elle avait bien répondu à 15 000 requêtes, particulièrement celles émanant d'utilisateurs qui n'arrivaient pas à installer le jeu ou qui s'étaient trompés sur le titre du jeu.
 
La situation a évolué positivement depuis 2014 et les joueurs utilisant Steam peuvent à présent obtenir facilement la restitution de leur argent, même si la demande intervient dans les deux semaines suivant l'achat du jeu. Mais la justice australienne a tout de même décidé de condamner l'entreprise à une amende de trois millions de dollars.   
 
A l'heure actuelle, la compagnie Valve ne s'est pas encore prononcée sur un possible appel de cette décision de justice. 
Publicité