Polémique sur le dépistage du cancer du sein

santé
cancer-sein-nc-301013
©NC1ère
Cette polémique concerne les limites du dépistage systématique du cancer du sein :
  1. certaines femmes issues de milieux sociaux défavorisés sont moins informées, et donc, tenues à l'écart des campagnes,
  2. le bénéfice du dépistage organisé serait insuffisant.
Une " Concertation citoyenne et scientifique " destinée à éclairer le public et les médecins sur les enjeux de ce dépistage organisé avait été lancé Marisol Touraine, la ministre de la santé.
Le rapport de ce comité d’orientation a été publié ce 3 octobre 2016.

En métropole, l’UFC que Choisir et en Nouvelle-Calédonie, l’association Ensemble pour la Planète (EPLP) regrettent et le mot est faible " la trop grande pression exercée sur les femmes pour qu’elles se fassent dépister " alors que disent ces opposants, des conséquences fâcheuses comme les " sur diagnostics " ne seraient pas suffisamment mises en avant.

Martine Cornaille la présidente d’EPLP

martine cornaille - dépistage cancer du sein

Martine Cornaille
©NC 1ère


Le débat n'est pas nouveau

Pour le docteur Bertrand MONGODIN ,  lui-même cancérologue au CHT, le débat n’est pas nouveau.
Pour lui aussi  le problème est bien le  " sur diagnostic ", cependant, le dépistage systématique reste tout de même une solution pour combattre le cancer du sein, première cause de mortalité chez la femme.
 
Bertrand MONGODIN, cancérologue

Bertrand Mongodin - dépistage cancer du sein


Les Outre-mer en continu
Accéder au live