Polynésie : un néphrologue interdit d'exercer pour avoir importer de l'Ice

En 2017, un néphrologue de l’hôpital de Taaone avait été condamné pour s’être fait envoyer par la poste un colis de 3 grammes de drogue. La chambre disciplinaire du conseil de l'ordre des médecins a délivré à son encontre une interdiction d'exercer pendant un an dont 6 mois avec sursis.

Interdiction d’exercer la médecine pendant un an dont 6 mois avec sursis
Mardi 20 février, le docteur Christophe Cordonnier, chef de service au centre hospitalier de Taaone, a comparu devant la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre des médecins pour son implication dans une affaire de drogue.
La sanction prendra effet au 15 mai 2018 et prendra fin le 14 novembre 2018 à minuit.

Devant le Conseil de l'ordre
Le médecin a reconnu les faits qui lui sont reprochés et n'a pas nié une certaine addiction aux stupéfiants "dans un cadre festif".  Il a également confié se faire soigner pour cette addiction.

Cinq sachets de plus de 3 grammes d'ice expédiés par la poste
L'affaire avait éclaté en 2014 lorsque des douaniers interceptent un colis en provenance de Belgique au nom du docteur et adressé au CHPF de Taaone. Ils trouvent à l'intérieur une boite de chocolat ainsi que cinq sachets contenant plus de trois grammes d’ice. Lors d'une perquisition au domicile du praticien, les douaniers découvrent aussi de l’ecstasy, de l’ice et du cannabis.
En avril 2017, le médecin avait été condamné à 8 mois de prison avec sursis et à une amende de près de 1 400 000 Fcfp.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live