Pourquoi la pénurie d’électricité en Chine impacte les cours du nickel

nickel
Chine
La centrale électrique de Ychang Xiaoting en Chine, à proximité du Barrage des Trois-Gorges ©Wu Zhizun, Xinhua News Agency via AFP
La crise de l'électricité en Chine s'est intensifiée, les mesures de restriction s'étendent à tout le pays, pesant sur la production, les activités de fabrication et la consommation des matières premières.

Les cours du métal sont en baisse à Londres (LME) et à Shanghai (SHFE), la demande mondiale de nickel a soudainement diminué, c'est à dire qu'elle a surtout baissé en Chine, son plus gros consommateur.

L’aggravation des pénuries d’électricité a interrompu ou ralenti la production des usines métallurgiques chinoises et pénalyse également le secteur des Transports. 

Et puis, toujours en Chine, la hausse des profits des entreprises a ralenti pour le sixième mois d'affilée en août incitant certains analystes comme Goldman Sachs a abaisser leurs prévisions de croissance.

Le nickel évolue sur des plus bas depuis le 19 août, fragilisé par ces signes, malgré les mesures fortes décidées par le Président Xi Jinping incitant au développement des énergies décarbonnées.  

NICKEL
Cours du nickel et de l'acier inoxydable à Londres et à Shanghai. ©Bloomberg

20 provinces et régions chinoises ont annoncé des restrictions face aux pénuries d'électricité. Un certain nombre de régions industrielles telles que le Qinghai, le Ningxia, le Guangxi, le Guangdong, le Fujian, le XinJiang, le Yunnan, le Shaanxi et le Jiangsu ont été répertoriées comme zones critiques en ce qui concerne la consommation totale d'énergie et nécessitent des restrictions immédiates.

Les provinces du nord-est ont également connu une panne d'électricité à grande échelle en raison d'une pénurie d'électricité.

 Les perspectives de la demande de nickel sont devenues plus incertaines car les usines d’acier inoxydable, dont le nickel est un ingrédient important, ont été contraintes de réduire leur production »

Anna Stublum, analyste de Marex Spectron à Singapour

 

Vents contraires

Les stocks de minerai de nickel dans les ports ont augmenté de 338 000 tonnes métriques humides la semaine dernière à 7,35 millions, selon les données de la revue SMM émanation du "LME Chinois" le SHFE à Shanghai.

Néanmoins, les perspectives positives demeurent pour le nickel et Goldman Sachs prévoit un déficit de 72 000 tonnes pour cette année, contre une prévision antérieure de 48 000 tonnes au début de l'année.

"Avec le resserrement saisonnier de l'offre des Philippines et de l'Indonésie fin octobre, le nickel reste encore haussier aux niveaux actuels", a indiqué, sans grande conviction,  Alastair Munro, analyste au LME.

Lundi, un autre analyste James Gordon avait une vision plus pessimiste voyant au contraire "un retracement jusqu’à 17 000 dollars pour la tonne de nickel avec une base de support à 16 000 dollars dans un marché vendeur".

Accident chez Vale Canada

La production à la mine Totten de Vale à Sudbury est suspendue depuis dimanche. 39 mineurs sont coincés sous terre dans l’attente de l’intervention des équipes de secours. Vale a déclaré que les travailleurs étaient coincés à des niveaux compris entre 914 et 1 219 mètres sous terre. La mine a extrait 3 600 tonnes de nickel, en équivalent métal,  au cours du premier semestre de cette année.

LME-Nickel le 28/09/2021 à 17:30 GMT 18 535 dollars/tonne -1,89%