publicité

Préhistoire: des dents de diprotodon découvertes près de Melbourne

Il avait des molaires de 4 centimètres, faisait la taille d'un 4x4, pesait environ une tonne et ressemblait à un wombat géant. 

Le diprotodon a fréquenté la région de Melbourne, il y a peut-être 50 000 à 80 000 ans. © Wikimedia Commons: Dmitry Bogdanov
© Wikimedia Commons: Dmitry Bogdanov Le diprotodon a fréquenté la région de Melbourne, il y a peut-être 50 000 à 80 000 ans.
  • Par Caroline Moureaux
  • Publié le
Le diprotodon était un énorme herbivore, dont on pense qu'il était chassé par les Aborigènes.  Il a laissé sa trace à Lancefield Swamp, un marais asséché, près de Melbourne.
 Cette semaine, une équipe d'archéologues a trouvé des dents de diprotodon dans ce site rempli de fossiles, découvert au XIXème siècle. 
 L'équipe, aidée par des paléontologues, des propriétaires coutumiers et le Musée du Victoria, a aussi mis au jour des dents et des os de Macropus Titan, le kangourou géant. 
Avant celles de cette semaine, il y a eu des fouilles archéologiques au début des années 1990, en 2004 puis en 2005, dans ce site extrêmement riche de Lancefield Swamp. © Dr Sanja Van Huet/Deakin University
© Dr Sanja Van Huet/Deakin University Avant celles de cette semaine, il y a eu des fouilles archéologiques au début des années 1990, en 2004 puis en 2005, dans ce site extrêmement riche de Lancefield Swamp.

 

  

D'après Jillian Garvey, une archéologue de l'université LaTrobe, ces fossiles seraient « vieux de 50 000 à 80 000 ans ». 

 Les chercheurs ne savent pas encore comment expliquer une telle concentration de fossiles de mégafaune à Lancefield Swamp. Plusieurs hypothèses sont émises: chassés par les hommes, les méga-animaux auraient pu se réfugier dans le marais, s'y enliser et y mourir ; ou alors leurs carcasses auraient pu être transportés par le courant d'une rivière et finir dans le marais. Le mystère reste entier. 
 La découverte de ces fossiles de mégafaune permettra d'avancer sur les causes de la disparition de ces animaux géants, une question vivement controversée dans le monde scientifique. Il pourrait s'agir de l'activité humaine ou d'un changement climatique. 
 Les archéologues ont aussi trouvé des objets aborigènes cette semaine à Lancefield Swamp. Les sédiments collectés lors de la fouille permettront de déterminer à quoi ressemblait le paysage il y a plusieurs dizaines de milliers d'années.   
Les fragments d'os déterrés de Lancefield Swamp ont été tout de suite emballés pour éviter toute contamination des fossiles. © Dr Sanja Van Huet/Deakin University
© Dr Sanja Van Huet/Deakin University Les fragments d'os déterrés de Lancefield Swamp ont été tout de suite emballés pour éviter toute contamination des fossiles.

 


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play