publicité

Les premiers conteneurs déchargés du Kea Trader

Les opérations de pompage du fioul se poursuivent sur le Kea trader. Plus de la moitié du combustible a déjà été prélevé sur le navire, échoué depuis le 12 juillet dernier au large de Maré. Il s’agit maintenant de délester le porte-conteneurs pour qu’il puisse être remorqué.

© Hélicocéan
© Hélicocéan
  • Isabelle Peltier (CM)
  • Publié le
Plus de 300 tonnes de fioul ont été prélevées sur le Kea Trader depuis le début des opérations de pompage le 27 juillet dernier. Il en reste près de 400 sur le navire. Le pompage doit durer encore une semaine – en fonction des conditions de mer.
 

Alléger le navire en enlevant des conteneurs

A la faveur d’excellentes conditions justement, trois ou quatre containers ont été déchargés hier par une grue pour être déposés sur une barge prévue à cet effet. 300 à 400 containers – sur les 700 que contient le Kea Trader - devraient être déchargés par mais essentiellement par hélitreuillage à partir du 15 août.
Un hélicoptère australien doit être acheminé vers la  Calédonie pour assurer cette opération qui devrait durer un mois.
Depuis son échouement sur le récif Durand, le Kea Trader comporte des voies d’eau, mais sans gravité extrême ; selon les autorités, le navire serait toujours en état de naviguer.

Sur le même thème

  • environnement

    A la découverte des champignons!

    La Société Mycologique de Calédonie a présenté ce week-end une collection de près de 200 variétés de champignons cueillis aux Koghis, au Ouen Toro ou aux Bois du sud. 
     

  • environnement

    Sea Shepherd tague les baies de Nouméa pour une bonne cause

    C’est une manière assez originale d’alerter la population sur les déchets qui se retrouvent à la mer : des tags sur les trottoirs de la Baie des citrons et de l’Anse-Vata. Une action de sensibilisation menée ce dimanche par l’association Sea Shepherd Nouvelle-Calédonie.

  • environnement

    La mangrove de Tina détériorée

    Une trentaine de palétuviers de la mangrove de Tina, à Nouméa, a été sabrée. Les palétuviers venaient tout juste d'être plantés par SOS Mangroves et devaient concourir, avec des milliers d'autres, à la renaissance de ce milieu. Vendredi, l'association est allée constater les dégâts.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play