Prévenir une épidémie de dengue propagée par des voyageurs

dengue
Dengue
Selon le gouvernement, la majorité des cas de dengue dépistés ces deux derniers mois en Nouvelle-Calédonie étaient liés à la Polynésie ou à Wallis-et-Futuna. Pour éviter une nouvelle épidémie, il appelle à la prudence les personnes qui en reviennent.
«Eviter l’introduction multiple du virus de la dengue en Nouvelle-Calédonie et ainsi éviter une nouvelle épidémie» : c’est la raison de l’appel à vigilance lancé ce lundi par le gouvernement. Il s’adresse avant tout aux Calédoniens qui se rendent en Polynésie et à Wallis-et-Futuna, où se propagent des épidémies de dengue de type 2. 
 

Quatre cas sur cinq en janvier

«Au cours des deux derniers mois, la majorité des cas de dengue dépistés en Nouvelle-Calédonie ont été importés de ces territoires (trois cas sur six en décembre et quatre cas sur cinq en janvier)», souligne un communiqué du gouvernement. 
A lire en entier ci-dessous:

Attention à ne pas propager une épidémie de dengue depuis la Polynésie ou Wallis by Françoise Tromeur on Scribd

 

Conseils

- Se protéger des piqûres de moustiques pendant son séjour là-bas (répulsifs, vêtements couvrants et moustiquaires, notamment pour les bébés et les malades alités).
- Continuer à se couvrir de répulsifs cutanés sept jours après son retour sur le Caillou.
- En cas de fièvre, maux de tête, douleurs musculaires, douleurs articulaires ou plaques rouges sur le corps, consulter rapidement un médecin en précisant qu’on a séjourné en Polynésie française ou à Wallis-et-Futuna. Un test de dépistage gratuit de la dengue sera proposé. 
 

Pas «une diffusion suffisante» de la wolbachia

La population calédonienne n’est pas assez immunisée contre le virus de type 2 pour éviter une nouvelle épidémie. Autre remarque : «bien que le World mosquito program soit en cours de déploiement sur la commune de Nouméa, l'importante période de sécheresse de ces derniers mois n’a pas permis une diffusion suffisante des moustiques porteurs de la bactérie wolbachia pour garantir la protection de la population de Nouméa vis-à-vis d’une épidémie de dengue.»
Bref, attention à ne pas baisser la garde ! 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live