publicité

La prime au vélo électrique entre en piste

Avec 15 000 véhicules neufs immatriculés chaque année, la Calédonie s’avère l’un des plus gros émetteurs de dioxyde de carbone par habitant et le chiffre augmente. Pour agir sur cette réalité, l’Agence calédonienne de l’énergie lance une aide de 50 000F à l’achat d’un vélo électrique.

Lancée sur le papier au 1er juillet, la prime au vélo électrique a été présentée ce lundi, à Nouméa. © NC la 1ère / Martine Nollet
© NC la 1ère / Martine Nollet Lancée sur le papier au 1er juillet, la prime au vélo électrique a été présentée ce lundi, à Nouméa.
  • Martine Nollet, avec F.T.
  • Publié le
La voiture n’en finit pas d’être le moyen de locomotion préféré des Calédoniens: 15 000 véhicules neufs immatriculés chaque année, c’est aujourd’hui deux fois plus qu’en 2000. Le Caillou s’avère l’un des plus gros émetteurs de CO2 par habitant : elle est estimée à 13,7 tonnes par an et par habitant. Au même niveau que certains pays du Golfe... 
  

Objectif: mille par an

C'est dans ce contexte que l’Agence calédonienne de l’énergie entend promouvoir un mode de transport éco-responsable. Elle propose en effet une prime à l'achat d'un vélo électrique. Cette aide va s’étaler sur trois ans avec une ambition : financer l’achat de mille vélos par an, soit trois mille à terme pour un coût annuel de cinquante millions. 
Le reportage complet de Martine Nollet. 
«Montrer qu'il est possible de faire autrement»
 

Convention avec les revendeurs

«L’intérêt, c’est vraiment de montrer aux Calédoniens qu’il est possible de faire autrement et que nous allons les accompagner à réduire leur facture énergétique», résume Nina Julié. L’élue préside l’Agence calédonienne de l’énergie, l'établissement public chargé de concrétiser le schéma de transition énergétique. Une convention a été mise en place avec les revendeurs de vélos électriques (lire en encadré). Ils répercuteront cette remise dès l'achat, par des particuliers, à raison d'un vélo par an, mais aussi par des entreprises et des collectivités à hauteur de cinq bicyclettes par an.
 
Support de communication pour promouvoir cette prime au vélo. © DR
© DR Support de communication pour promouvoir cette prime au vélo.
 

«Une belle assistance»

Le système a été détaillé à la presse ce lundi matin en présence des revendeurs. «C’est une belle assistance pour faire du sport et se déplacer», estime Anthony Cusenza, l'un de ces professionnels. «50 000F en moins, c’est important, quand même, et on priorise le conseil.» A noter que cette prime est destinée à tous, du Nord au Sud jusqu’aux îles.
 

«Même pas essoufflée»

Béryl et Esther ont testé le vélo à moteur. «J’ai monté une des côtes les plus raides de Nouméa comme si de rien n’était», lance l’une en faisant allusion à la montée du lycée Lapérouse depuis le monument américain. «J’avais l’impression de ne même pas faire du sport.» 
«Ça va assez vite, on est surpris par la vitesse. Dans la côte, tu ne fais pas d’effort, tu pédales normalement», décrit la seconde «même pas essoufflée», avant d’ajouter: «Je suis assez convaincue. Maintenant, il faut des pistes cyclables.» Il y a un an, 26 kilomètres de pistes étaient répertoriés à Nouméa.
Les revendeurs conventionnés

• A Dumbéa
Décathlon, centre commercial Kenu In

• A Nouméa
Vélo plus / Répa Vélo, Vallée-des-Colons
Bike Lab, Vallée-des-Colons
New Cycles, Faubourg-Blanchot
Impact Sarl, Faubourg-Blanchot
Rivière Cycles, Faubourg-Blanchot
Royal Motor Cycles, Montagne-Coupée
Cycal / Peugeot Motor cycles, Magenta
Adopt'Eco, Magenta

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play