Prise d'otage dans la banlieue de Melbourne, revendication de l'Etat islamique

monde
Intervention à Brighton après la prise d'otage australie melbourne terrorisme
Intervention à Brighton après la prise d'otage. ©AFP/Mal Fairclough
Un homme a pris une femme en otage dans un appartement de la banlieue de Melbourne, ce lundi 5 juin. Il a été abattu par les policiers. Le corps d'un autre homme a été découvert. L’Etat islamique a revendiqué cet acte, désormais considéré comme terroriste. 
Un homme a pris une jeune femme en otage dans un appartement de la banlieue de Melbourne, hier, lundi 5 juin, dans l'après-midi, avant d'être abattu par les policiers. Ceux-ci ont retrouvé sur les lieux le corps d'un autre homme, présentant une blessure par balle. Les faits, qui se sont produits sur la Bay street de Brighton, au Sud de St Kilda, ont été revendiqués par l’Etat islamique. 
 

Un «soldat» 

«Notre commandement antiterroriste travaille avec nos enquêteurs du département criminel», a d'abord déclaré à la presse le commissaire adjoint de la police de l'Etat de Victoria, Andrew Crisp. Il s'agissait alors «d'une possibilité envisagée dans l'enquête». Mais l'agence de propagande de l'EI, Amaq, l'a affirmé ce mardi : «L'exécutant de l'attaque de Melbourne en Australie est un soldat de l'Etat islamique qui a mené à bien cette opération en réponse aux appels à viser les citoyens des pays membres de la coalition internationale en Syrie.»

Identité connue

Selon ABC, le responsable de la police du Victoria, Graham Ashton, a indiqué ce matin que la prise d'otage de Brighton était désormais considérée comme étant de nature terroriste. Il a également confirmé que le tireur était connu des services de police et avait un long passé criminel. D'après les médias, l'homme s'appelle Yacqub Khayre et il avait été acquitté dans le cadre d'un complot terroriste déjoué en 2009, qui visait la base militaire d'Holsworthy dans la grande banlieue de Sydney. 

Une explosion avait été signalée

L'homme a été tué par les policiers qui ont répliqué à ses tirs lorsqu'il est sorti de l'appartement-hôtel où il était retranché avec son otage. La femme est sortie indemne. Mais trois policiers ont été blessés, sans que leurs jours ne soient en danger, selon la police de l'Etat de Victoria. Les forces de l'ordre avaient été informées d'une explosion dans cet appartement. 

Intervention police prise d'otage Brighton (5 juin 2017)
Les spécialistes de la police sur place lors de la prise d'otage. ©ABC News
 

La crainte d'attaques jihadistes

Les autorités australiennes craignaient de nouvelles attaques jihadistes après les quatre qui ont visé le pays ces dernières années. Dont le meurtre d'un policier à Sydney par un adolescent de 15 ans. Selon elles, 12 attaques ont été déjouées et 61 personnes inculpées depuis que le niveau d'alerte a été levé, en septembre 2014.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live