publicité

Le prix du tabac s'envole

La loi qui augmente de façon drastique les taxes sur le tabac en Nouvelle-Calédonie est entrée en vigueur. Touchés au portefeuille, certains consommateurs ont commencé à modifier leurs habitudes, face cette hausse que les professionnels de santé saluent.

Cette hausse fait passer le prix du paquet de cigarettes à 1615 francs et celui du tabac à rouler à 1830 francs. © NC 1ère
© NC 1ère Cette hausse fait passer le prix du paquet de cigarettes à 1615 francs et celui du tabac à rouler à 1830 francs.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
C'est fait! Au matin du 4 janvier, le prix du tabac a augmenté, de 20% à 40%. Et de suite, les commerçants, qui ont répercuté la hausse, ont observé un changement de comportements chez certains clients. «Les gens ont tendance à prendre des paquets moins importants», relève Alain Guirec, buraliste de Nouméa.

Un Calédonien majeur sur deux

Selon les chiffres de la Dass, la Nouvelle-Calédonie compte près de 70 000 fumeurs de plus de dix-huit ans. Soit 47% de la population. Un Calédonien majeur sur deux grille, en moyenne, plus de 250 000 F de son salaire annuel rien que pour la «clope».

Près de 200 décès par an​

Fumer coûte aussi à la société. Outre les maladies que cela engendre et les conséquences sur les caisses de la Cafat, près de 200 personnes meurent chaque année du tabac. Avec cette nouvelle augmentation, le consommateur va-t-il arrêter de fumer? Pas sûr.
Le reportage de Carawiane Carawiane et Patrick Nicar
HAUSSE PRIX DU TABAC

Des médecins «tout à fait satisfaits»

Cette sévère augmentation des taxes sur le tabac est saluée par les personnels de santé, comme l’a redit jeudi soir l'invité de notre journal télévisé. «On est tout à fait satisfaits que les élus se soient emparés du problème, a déclaré le Dr Bertrand Mellin. Parmi les bonnes façons de faire arrêter de fumer, il y a le prix, la dématérialisation des paquets, et puis la régulation des sites de vente», a énuméré ce spécialiste des maladies de l'appareil respiratoire, interrogé par Nathalie Daly.

«Le nombre de fumeurs en Calédonie est le double de la métropole, c’est quatre fois plus qu’en Australie. Dans ces chiffres, il y a également 50% de femmes, dont pas mal de jeunes femmes qui continuent à fumer enceintes…»


© NC1ère
© NC1ère

«Toxique dévastateur»

«Le tabac est un toxique extrêmement dévastateur, rappelle le Dr Mellin. Le nombre de fumeurs en Calédonie est le double de la métropole, c’est quatre fois plus qu’en Australie. Dans ces chiffres, il y a également 50% de femmes, dont pas mal de jeunes femmes qui continuent à fumer enceintes… Tout cela engendre des maladies gravissimes.»

«Dans les endroits du pays où on fume pas mal de cannabis associé au tabac, on voit des pathologies gravissimes chez des adultes très jeunes.»


«Un joint de cannabis correspond à sept cigarettes en termes de toxicité.» © NC 1ère
© NC 1ère «Un joint de cannabis correspond à sept cigarettes en termes de toxicité.»

Le cannabis encore plus

Et attention à l’idée selon laquelle le cannabis serait plus naturel. En plus d'être illégal, «c’est beaucoup plus toxique! En médecine, on estime qu’un joint de cannabis correspond à sept cigarettes en termes de toxicité, démontre le pneumologue. Mais souvent les gens associent les deux et dans les endroits du pays où on fume pas mal de cannabis associé au tabac, on voit des pathologies gravissimes chez des adultes très jeunes. Nous avons beaucoup de pathologies cancéreuses entre trente et 35 ans, qu’on ne voyait pas avant. La caractéristique du cannabis, c’est qu’en plus de la tumeur pulmonaire, ça fait des trous dans les poumons. C’est dévastateur, bien plus que le tabac. »
INVITE PNEUMOLOGUE


«Vapotage»

Les ventes de cigarettes électroniques vont-elles bénéficier de cette hausse du prix du tabac ? C'était la tendance, le jour de la répercussion sur les prix. Les magasins spécialisés ont vu apparaître de nombreux clients qui découvraient le «vapotage».
Le reportage d'Antoine Letenneur et Gaël Detcheverry.
AUGMENTATION VENTE CIGARETTES ELECTRONIQUES

Un moyen

La cigarette électronique est-elle un bon moyen pour arrêter de fumer? Nathalie Daly a posé la question à l'invité du journal télévisé. Elle en fait partie, a répondu le Dr Mellin: «Ça permet de relayer le geste avec un produit moins toxique. [Le vapotage] est nettement moins dangereux: dans la fumée de tabac, il y a plus de 4000 substances chimiques différentes, dont au moins la moitié sont extrêmement dangereuses.»

Le risque de s'y mettre

L’idéal étant de ne pas fumer du tout! «Mais la vapoteuse peut être une aide au sevrage définitif, estime le spécialiste. Le danger, c’est de rentrer dans le système par la cigarette électronique. Et les vendeurs de tabac l’ont bien compris. Ils savent qu’à terme, ils vendront beaucoup moins de tabac et ils ciblent la cigarette électronique pour induire de nouveaux clients.»
INVITE PNEUMOLOGUE 2

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête