Les procurations pour le second tour restent valables

élections
Procuration en vue des municipales
©NC la 1ere
Les procurations établies pour le second tour initialement prévu le 22 mars 2020 restent valides pour le scrutin du 28 juin 2020, indique le Haut-commissariat. 
 
Les électeurs qui avaient établi une procuration pour le second tour du scrutin ou pour les deux tours de scrutin n’ont pas besoin d’en établir une nouvelle. En revanche, les procurations établies pour une durée d’un an mais dont la date limite de validité se situe avant le 28 juin 2020 ne seront pas valables pour le second tour. Il conviendra en conséquence d’établir une nouvelle procuration.
 

Comment annuler sa procuration ?

Les électeurs qui souhaiteraient annuler leur procuration établie précédemment peuvent se rendre :
► dans une brigade de gendarmerie,
► au commissariat de police
► ou au Tribunal de première instance de Nouméa (ou dans ses sections détachées de Koné et Lifou)

Ils doivent être munis de leur pièce d’identité pour compléter le formulaire de procuration demandant la résiliation de toute procuration établie antérieurement.


Comment établir une procuration ?

Les électeurs qui n’ont pas de procuration valide et qui ne seront pas en mesure de se rendre dans leur bureau de vote le 28 juin peuvent, dès à présent, établir une procuration de vote en se rendant :
► dans une brigade de gendarmerie,
► au commissariat de police
► ou au Tribunal de première instance de Nouméa (ou dans ses sections détachées de Koné et Lifou).

Pièces obligatoires à fournir :
► une pièce d’identité 
► un formulaire Cerfa disponible sur place ou téléchargeable sur le site :  https://www.service public.fr/particuliers/vosdroits/R12675  

Le mandataire choisi pour accomplir les opérations de vote doit être inscrit sur les listes électorales de la même commune que l’électeur, mais pas nécessairement dans le même bureau de vote. Le mandataire ne peut disposer de plus de deux procurations dont une seule établie en France.

Enfin, la procuration peut être établie pour un scrutin déterminé ou pour une durée d’un an.