nouvelle calédonie
info locale

Le projet de budget 2020 pour les Outre-mer a été présenté

Outre-mer Politique
BUDGET OM 2020
Comme tous les ministères, celui des Outre-mer a dévoilé vendredi son projet de budget pour l’exercice 2020. Montant prévu : l’équivalent de presque 300 milliards CFP, dédiés à quatre grands objectifs.
Le projet de budget s'élève à 2,6 milliards d’euros en autorisations d'engagements, c’est-à-dire les nouvelles dépenses que le ministère peut réaliser chaque année (autour de 311 milliards CFP). Mais à 2,5 milliards d’euros en crédits de paiements (plutôt 299 milliards CFP).
Une baisse de presque douze milliards CFP par rapport à 2019. Elle serait due notamment au «rythme de consommation de ces crédits qui a ralenti», a expliqué la ministre des Outre-mer - les collectivités, entreprises et autres opérateurs les ont moins vite utilisés.
Mais pour Annick Girardin, au micro de Thierry Belmont, ce projet de budget s'inscrit dans une continuité :

Budget 2020 des Outre-mer, Annick Girardin

 
Objectifs du projet de budget 2020 des Outre-mer
©La 1ere
 

1. Améliorer le quotidien 

A disposition pour remplir ce premier objectif, un total de 880 millions (environ 105 milliards CFP) d’euros, pour favoriser des projets à taille humaine. Comme les infrastructures sportives, les travaux portuaires ou les écoles.
Annick Girardin défend «un effort important en direction des constructions scolaires, bien sûr en complément de l’Education nationale, pour permettre, et notamment aux deux territoires où on s’est engagés sur ces sujets très fortement, en Guyane et à Mayotte, d’être à la hauteur des engagements.» Un effort équivalent à 10,77 milliards CFP.
A noter que le Fonds exceptionnel d'investissement (FEI) est préservé à environ treize milliards CFP. Il sert par exemple à financer l'électricité, la gestion des déchets ou la mise en place d'équipement sportifs.
 
Dumbéa-sur-mer, vue générale habitat social, décembre 2017
La ZAC de Dumbéa-sur-Mer, qui compte une proportion importante d'habitat aidé, en décembre 2017. ©NC La 1ère / Françoise Tromeur
 

2. Accompagner les territoires 

Une enveloppe de vingt millions d’euros (2,4 milliards CFP) doit être répartie entre le soutien aux projets d’ingénierie et les aides aux communes. Ce projet prévoit aussi neuf cadres en plus dans les préfectures de Mayotte et de Guyane. 
 

3. Logement

240 millions d’euros y seront consacrés (près de 29 milliards CFP). Il est notamment évoqué un élargissement des crédits d’impôt aux opérations de démolition et de réhabilitation.
 
RSMA
©NCla1ère
 

4. Soutien à l’emploi

Objet du milliard et demi d’euros qui est annoncé (179 milliards CFP) : exonérations de charges, aides au micro-crédit et aux formations professionnelles mais aussi un renforcement du service militaire adapté. Dont l'antenne de SMA qui ouvrira en juillet 2020 à Bourail.
Annick Girardin l'évoque au micro de Thierry Belmont :

SMA de Bourail, Annick Girardin

35 nouveaux postes seront à pourvoir dans l’encadrement militaire classique, mais pas seulement. «J’ai souhaité que dans tous les régiments soient créés des postes de psychologue, souligne la ministre, il y en a trois aujourd’hui.» En Martinique, en Guadeloupe et à La réunion. «Nous devons le faire sur l’ensemble des régiments que nous avons dans les territoires d’Outre-mer.»
 

Prochaines étapes

Le budget de la mission Outre-mer sera examiné le 28 octobre en commission des lois, et le 6 novembre en séance publique à l’Assemblée. Il correspond à 14% de la dotation globale de l’Etat pour les Outre-mer. Laquelle atteint en tout dix-huit milliards d’euros (2 154 milliards CFP). 

Le point d’Albane Lussien et Emmanuel Morel : 
©nouvellecaledonie
Publicité