Des élèves de Lifou dans l'Aisne pour rendre hommage aux tirailleurs kanak

commémorations lifou
tirailleurs kanak
Tirailleurs kanak, fonds leenhardt ©Archives de Nouvelle-Calédonie
Des élèves des écoles catholiques de Lifou s'apprêtent à assister à la cérémonie du centenaire du 11 novembre 1918 à Vesles-et-Caumont. 
Ils s'envoleront le 5 novembre prochain pour Paris. Après un passage par la Maison de la Nouvelle-Calédonie, les élèves des écoles d'Hunete (Hounainté) et Dreulu prendront la direction de la commune de Vesles-et-Caumont dans l'Aisne afin de célébrer l'Armistice. Sur place, ils honoreront la mémoire des tirailleurs de Drehu. 
 

Un projet en gestation depuis 3 ans 


Cela fait trois ans que les écoles catholiques de Lifou travaillent sur ce projet pédagogique. Une première étape d'enquête sur les quelques 200 tirailleurs de Drehu engagés dans le conflit a permis la réalisation d'une exposition de 57 toiles dédiée à l'histoire personnelle de ces combattants. L'événement a été présentée à Nouméa et Lifou. Un travail de mémoire fastidieux, complétée par d'autres actions. Des stèles de soldats ont été érigées, des tombes nettoyées. 
 

Il faut qu'on puisse développer cette envie d'aller chercher son histoire, d'aller à la rencontre des gens et de poser des questions afin de se faire sa propre idée de ce qui s'est passé.


- Marie-Yves Puaka, adjointe à la direction de la DDEC à Lifou 


Hommage aux anciens combattants 


Se rendre compte, comprendre son histoire, c'est dans cet esprit que onze élèves des écoles catholiques de Lifou assisteront le 11 novembre prochain aux commémorations de l'Armistice à Vesles-et-Caumont, en métropole. Un village libéré par le bataillon mixte du Pacifique pendant la Guerre 14-18. Les élèves seront accompagnés du maire de la commune ainsi que d'une association en charge des activités concernant l'anniversaire du centenaire. Tous ensemble, ils retraceront le parcours des tirailleurs de Vesles-et-Caumont. 

A des milliers de kilomètres de la commune française, ce même 11 novembre, des plaques commémoratives seront inaugurées devant le monument aux morts de Wé, face à la mairie de Lifou. Chaque nom sera cité tandis que les écoliers déposeront une fleur. Une nouvelle pierre à l'édifice d'un projet pédagogique intitulé " le passé, c'est nous ". 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live