publicité

[MàJ 10h00] De nouveaux tremblements de terre au large de Maré

La nuit a été agitée, en Nouvelle-Calédonie. Un énième séisme survenu ce dimanche soir à l'Est de Maré a été ressenti à de très nombreux endroits, tout comme une réplique éprouvée après 2 heures du matin puis à 9h44. Au moins quinze secousses ont été relevées.

© United States Geological Survey
© United States Geological Survey
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
[MISE A JOUR DE LUNDI 10h00]

La terre a de nouveau tremblé, ce lundi matin vers 9h44, en Nouvelle-Calédonie. L'épicentre de ce séisme se situe à 140 km au Nord-Est de Maré. Le United states geological survey, institut d'études géologiques des États-Unis, lui attribue une magnitude de 7 sur l'échelle de Richter. C'est la quinzième secousse ressentie depuis hier soir. De nombreux calédoniens inquiets témoignent de la secousse qu'ils ont ressenti comme cette habitante de la tribu de Tuho à Maré. Écoutez-la 
Le séisme a été particulièrement ressenti à Maré." Nouveau tremblement à l’instant... nous sommes à Maré il a duré 30 secondes et la télé du bungalow a failli tomber, vraiment impressionnant et terrifiant " raconte un couple de touristes. 

[MISE A JOUR DE LUNDI MATIN]

Beaucoup de Calédoniens ont été réveillés en sursaut. Dans la nuit de dimanche à lundi, autour de 2h10, un tremblement de terre a eu lieu à l'Est de Maré. Le United states geological survey, institut d'études géologiques des États-Unis, lui attribue une magnitude de 6,6 sur l'échelle de Richter et le situe à 68 km à l'Est de Maré.

Onze épisodes cette nuit

Entre 20h25 dimanche et le petit matin de lundi, l'USGS a relevé pas moins de onze tremblements de terre, de force variable, mais tous situés à l'Est de Tadine à des distances allant de 58 à 80 km. Les plus puissants, ceux de 20h25 et de 2h09, ont été ressentis à de nombreux endroits de Calédonie.

«Encore plus impressionnant»

«Le tremblement de 2h10 du matin a été encore plus impressionnant [qu'à 20h25], écrit Emily à Maré. On a été réveillés en sursaut, le bungalow et tout à l’intérieur tremblaient comme des feuilles je dirais pendant presque 10 secondes. Et je ne vous parle pas du bruit assourdissant. La mer a été déchaînée pendant un bon moment après ça.»

Inquiétude en bord de mer

Toujours à Nengone, Josua explique comment il a été sorti de son profond sommeil par une forte secousse vers 2 heures, suivie d'une autre une heure plus tard. «Depuis, je n'ai pas pu me rendormir, trop effrayant, ces secousses, confie-t-il. Mais ce que j'ai envie de savoir, c'est à quoi elles sont dues, surtout que ma petite famille et moi, on reste près de la mer.»

Tsunami

Le tremblement de terre survenu vers 20h30 avait déjà beaucoup ému. Selon différentes sources scientifiques, cette secousse-ci était annoncée à une magnitude qui se situerait entre 6,4 et 6,7 sur l’échelle de Richter. Jointe hier soir, la sécurité civile évoquait ainsi un séisme de 6,7. Pour ce cas précis, le risque de tsunami avait toutefois été écarté par le centre d'alerte dans le Pacifique. 

Ressenti à de très nombreux endroits

L'événement a été rapidement décrit par des internautes habitant Nengone, mais aussi les autres Loyauté, les quatre villes de l'agglomération nouméenne, Yaté, Thio, l'île des Pins, Bourail, Houaïlou ou encore Poindimié. Depuis Maré, un habitant a lancé: «ça commence à devenir une habitude, ces tremblements. C’est très fréquent en ce moment.»

Peur des cambrioleurs

« On aurait dit que quelqu'un secouait mon canapé et ce, par trois fois », a éprouvé Jocelyne dans le quartier de Trianon, à Nouméa. Beaucoup ont cru faire un malaise, ou être eux-mêmes pris de tremblements. Plusieurs personnes ont craint un cambriolage... «La porte bougeait tellement que je croyais que quelqu'un voulait s'introduire dans la maison à Saint-Michel», relate Lucette au Mont-Dore.

Dans le​s étages

«Nous avons une villa sur pilotis, on l’a ressenti très fortement à Pont-des-Français», signale une autre Mondorienne. Pascale décrit comment, à l’entrée de Nouméa, «la tour Pacific Arcade a vacillé à trois reprises». L'incident a été également perçu fortement aux tours de Magenta. Comme dans de nombreux immeubles ou hôtels. Ou dans les lits-mezzanine ! «Ça nous a réveillé des souvenirs de notre voyage en Nouvelle-Zélande, où on a subi un tremblement, a écrit une résidente de la Baie-des-Citrons. Alors ici, ça fait peur.» «C'est vraiment inquiétant, surtout quand tu vis dans un immeuble, a même interrogé Lydia. Tu te demandes si à force les étages supérieurs ne vont pas te tomber sur la tête car nos immeubles ne sont pas anti-sismiques..

Répliques

Le 31 octobre, peu avant midi, c'est un séisme de magnitude 6,5 qui se produisait, toujours au large de Maré, cette fois à une centaine de kilomètres de l'île. Les huit jours suivants ont été marqués par quelques 300 répliques, d'amplitudes différentes, dont certaines ressenties dans l’ensemble du pays.

«Phénomène naturel»

Par la voix du sismologue Pierre Lebellegard, l'Institut de recherche et de développement rappelait alors que «la zone entre la Calédonie et le Vanuatu fait partie de la Ceinture de feu du Pacifique. Parfois, les séismes ont lieu au niveau de Vila. Parfois, au niveau de Santo. Parfois, au large de Maré. C'est un phénomène naturel.»

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play