L’enseignement de la culture et des langues kanak dans les établissements scolaires des Iles a désormais un cadre

éducation province des îles
Assemblée de la province des îles à Wé, Lifou.
Assemblée de la province des îles à Wé, Lifou. ©Clarisse Watue / NC la 1ère
La délibération a été votée hier mardi par les élus de la province des Iles. L’ancien texte qui date de 2006 ne prend plus en compte les nouveaux programmes et le projet éducatif de la province. En clair, cette délibération définit l’organisation de l’enseignement de cette discipline.

L’enseignement de la culture et de la langue kanak est obligatoire dans l’ensemble des établissements scolaires de la province des Iles. Les élèves de la maternelle disposent de 7h de cours par semaine et de 5h pour les classes élémentaires. La délibération adoptée hier mardi en assemblée de la province des Iles, permet également de donner plus de possibilités au centre de recherche Hnëxujia à Hnadro à Lifou. 

Nous avons le centre de recherche de Hnëxujia à Hnadro qui produit des outils pédagogiques, qui répondent aux réalités de notre territoire. Il est donc nécessaire d'harmoniser toutes les actions que nous mettons en place dans le cadre de cet enseignement

Alice Wayewol, directrice de l’enseignement de la province des Iles  

Cette opération cadre également les missions des intervenants CLK. Ils sont dix aux iles Loyauté. 

Ils viennent en renfort aux enseignants qui ne sont pas locuteurs, ils viennent aussi dans le cadre de la réflexion, notamment dans la recherche de productions des outils pédagogiques.

Autre nouveauté, le suivi de l’enseignement de la culture des langues kanak 

C'est un pas de plus, précise Alice Wayewol, "ce qui est important dans ce cadre-là, c’est de mesurer le travail et de mesurer les effets de cet enseignement sur la réussite de l’élève. On a commencé à faire un portfolio qui va nous servir d'indicateur"