A Lifou, les jeunes sont mis à contribution pendant les vacances

vacances lifou
jeunes lifou
©Carawiane Carawiane

Depuis le 27 mars, les vacances scolaires ont commencé. Deux semaines, dont une placée pendant le confinement. Trouver des activités pour occuper les enfants est alors un casse tête pour les familles. Aux îles, cette période est mise à profit. Exemple à Drehu. 

A Lifou, à la tribu de Kejëny, les enfants entre 10 et 17 ans, se rendent chez Waïa Hmazun. Ils vont débrousser son champ... et bénéficient juste avant, d'une petite formation, pour savoir comment fabriquer un piège à oiseaux. "On profite de ces instants où on est avec eux, pour tout leur transmettre, question culture et patrimoine, et la plupart du temps, on se base sur la coutume pour que les enfants avancent bien dans leur vie"  indique Waïa. 

Les vacances sont bien chargées pour ces enfants, car ils sont très souvent sollicités. "On débrousse les champs des personnes âgées de la tribu, elles sont sources de bénédictions. On détrousse aussi des pics et le soir, nos aînées organisent des séances d'études pour nous aider à faire nos devoirs"  explique un jeune garçon.

Le travail au champ peut parfois engendrer quelques petites blessures. Ici, pas besoin de pansements, la nature est une bonne source. "On utilise une plante, qui a un goût amer mais on fait avec" explique Hnamano SaijinUne fois la plante mastiquée, elle est recrachée pour être déposer sous forme d'une pâte sur la blessure.

Ce confinement aura permis aux enfants d'approfondir leur connaissances culturelles, une des conditions, pour réussir dans la vie.

Le reportage de Clarisse Watue et Carawiane Carawiane.