L’architecte Marcel Ameko Melemë, créateur du site d'Easo à Lifou et de la mairie de Houaïlou, est mort

décès lifou
Ameko  marcel meleme
Ameko Marcel Melemë (en chemise rouge), le 1er mai 2016, à Lifou, sur le site touristique de EASO, inauguré le jour même par Manuel Valls, premier ministre de l'époque, qui avait annoncé la participation de l'Etat pour le site. ©Mejine Wetr
Originaire de la tribu de Thuahaïk à Lifou, dont il était le chef, il est décédé dans la nuit du 26 au 27 juillet, à son domicile, à la suite d’une crise cardiaque. Il avait 57 ans.

C'est un enfant de Drehu qui s'en est allé mais aussi une personnalité calédonienne très appréciée. Marcel Ameko Melemë est mort, dans la nuit du 26 au 27 juillet, à l'âge de 57 ans. Architecte de profession, il a marqué le territoire par la réalisation de nombreux bâtiments, comme les mairies de Houaïlou et de Lifou sans oublier l'aérogare de Wanaham. Il faisait la réception "coutumière", lundi 26 juillet, du chantier de l'accueil des croisiéristes à Easo, à Lifou, un chantier qu'il avait à cœur de terminer. 

Hommages unanimes

Dans un communiqué, le président de la province des Iles Jacques Lalié évoque "un homme des grands projets" et un "pionnier de l'architecture contemporaine". Le parti travailliste, par la voie d'André Forest, rend également hommage à l'homme et à l'architecte. "Il incarnait totalement avec sa fonction coutumière et son statut professionnel d'architecte reconnu, la tradition et la modernité. Melemë nous quitte à un moment où notre pays a besoin de ce genre d'homme. Ça a été une belle rencontre pour moi." Il le décrit également comme quelqu'un de très posé. 

Marcel Ameko Melemë était membre du Conseil de district coutumier de Lössi et de l'aire coutumière Ne Drehu. "Ses interventions dans le milieu coutumier étaient respectées et avaient une portée capitale pour la paix sociale au sein de sa tribu, de son district et pour le bien-être de la population de Lifou", indique le maire de l'île. Beaucoup retiendront aussi sa gentillesse, sa discrétion et son talent qu'il a su partager avec l'ensemble de la Nouvelle-Calédonie.