Lifou : construire la case commune dans la plus pure tradition

lifou
construction case lifou
©Louis Perin
A Lifou, les autorités coutumières ont décidé de suspendre tous les travaux coutumiers, comme les mariages, en raison du Covid-19. Les familles en profitent pour avancer les chantiers des maisons. À la tribu de Luengöni, la construction d'une nouvelle case a commencé.  
À Luengöni, sur l'île de Lifou, ils sont une dizaine venue des tribus alentours, de Luecila et de Qanono pour construire la case. Toute l’ossature de cet habitat traditionnel a été préparée par les garçons de la tribu. Ils ont coupé et récupéré le bois dans la forêt… des arbres utilisés depuis la nuit des temps pour la construction des cases. « Dans la construction d’une case, il y a beaucoup d’étapes. Les bottes de paille viennent d’être livrées à l’instant et à partir de mercredi, on commencera à couvrir la case » raconte Capaie. 
 

La paille : élément essentiel

paille lifou
©Louis Perin

La case sera principalement couverte par les feuilles mortes de cocotier mais pour les propriétaires, la paille, devenue rare dans certains endroits de Lifou, est obligatoire. Ils n’hésitent donc pas à s’en procurer à l’autre bout de l’île, dans le Nord, pour une case construite sur la base de l’entraide familiale et de la solidarité.
 

J’ai donné un contrat pour les feuilles de cocotier, pour les familles dans le besoin et j’ai fait également intervenir une association, puisque chez eux, ils ont de la paille et puis c’est pour participer à l’économie de l’île donc on donne de l’argent, donc c’est pour les associations et les mamans dans le besoin.

- Caiö Forrest


Fournir les bottes de paille, une tache que Tchalé et son mari ont confié à un club sportif de la tribu de Tingeting : un partenariat gagnant-gagnant. « La tribu de Tingeting c’est loin de Wé et tous nos matchs de foot se trouvent à Wé donc ça nous permet de payer le gasoil pour les déplacements. Pour aujourd’hui, c’est 60 000 francs pour 300 bottes » explique Eloi Hmuine, responsable de l’association Sisi Club Futsal.

Malgré le mauvais temps, à Luengöni, le chantier ne s’arrête pas, la case finira d’être érigée la semaine prochaine. 

Le reportage à Lifou de Clarisse Watue et Louis Perin.