Portrait. Découvrez le destin peu commun d'Adriana Krause, the Australian connection

vos rendez-vous lifou
Adriana Krause interviewée pour "Destins Peu Communs". Octobre 2022
Adriana Krause interviewée pour "Destins Peu Communs". Octobre 2022 ©Sylvain Derne pour NC La 1ère
Après des études internationales à Sydney, Adriana Krause accompagne collégiens et lycéens du Caillou dans leur pratique de l’anglais. Un rôle que la jeune femme envisage comme vecteur d’échanges linguistiques et culturels, dans les deux sens… Découvrez son portrait dans Destins peu communs.

Lorsqu’en mars 2020, elle arrive en Nouvelle-Calédonie pour un poste d’assistante de langue en anglais, Adriana est loin de se douter qu’une semaine plus tard, elle sera assignée à résidence… au lycée du Grand Nouméa ! C’est en effet dans le studio accueillant les assistants qu’elle connaîtra trois confinements en deux ans. Les voisins de palier de l’Australienne sont une Chilienne et un Japonais… mais pas de "tour de Babel" pour autant : "J’ai quand même eu la chance d’améliorer ma pratique du français, parce que c’était la langue en commun entre nous !"

Lorsqu’elle pourra enfin visiter Nouméa librement elle trouvera la ville "très petite", mais depuis, la native de Sydney relativise : en effet, début 2022 elle s’est installée sur Lifou, où elle vient en soutien à l’oral auprès de plusieurs classes de collège et lycée. Cette immersion lui permet également de noter les apports de l’anglais à la langue de l’île : "J’essaie d’expliquer aux élèves qu’ils connaissent déjà beaucoup de mots en anglais parce qu’ils parlent le drehu : des noms d’animaux, d’aliments, ou de choses de la maison… C’est un avantage qu’ils ont, sans le réaliser vraiment ! " 

Un parcours tourné vers l'international 

Sa pratique au contact de la jeunesse et ses rencontres l’auront menée à un constat : "En Calédonie ce sont les personnes âgées les plus importantes qui ont la parole, du coup les enfants n’ont pas grande opportunité de parler, de donner leur avis. Quand ils arrivent à l’école, la première chose qu’on leur demande c’est de parler, de partager, faire des présentations orales devant toute la classe ! Ça peut être difficile pour eux de s’adapter aux différents codes." 

En gagnant nos rivages, la jeune femme de 24 ans n’en est pas à sa première expérience à l’international : fin 2017 un stage l’envoie au Malawi, au sud de l’Afrique. Elle y participe à une mission pour améliorer les pratiques agricoles de communautés soucieuses d’autosuffisance. Puis un an plus tard c’est le continent européen qu’elle découvre, dans le cadre d’un programme d’échanges entre son université de Wollongong (Sydney) et celle de Tours. Elle s’implique alors auprès d’équipes bénévoles venant en aide aux migrants parvenus à Calais, en grande précarité et dans l’attente d’un départ pour le Royaume-Uni. Elle participe aux distributions de nourriture, tentes, linge dans le rude hiver nordique… 

Adriana Krause est assistante en langues. L'Australienne enseigne à Lifou en octobre 2022
Adriana Krause est assistante en langues. L'Australienne enseigne à Lifou en octobre 2022 ©Sylvain Derne pour NC La 1ère

 

À Lifou, Adriana aura poursuivi sa quête d’une meilleure compréhension des cultures du Monde, interrogeant des interlocuteurs "ouverts, prêts à partager leur culture avec moi." Cet intérêt est peut-être né dans le quartier de son enfance, très cosmopolite (avec des communautés originaires du Liban, de Syrie ou du Vietnam). Il a favorisé son intégration tout en lui offrant un autre éclairage sur la force des liens communautaires. "Plusieurs familles m’ont ‘adopté’... me disent ‘tu es notre fille, tu fais partie de notre famille’, sourit-elle. Ça ne m’était jamais arrivé, quand j’étais en Australie ou même quand j’ai voyagé, je n’ai jamais connu cette expérience. Ici j’ai plusieurs mamans, plusieurs papas qui sont toujours là pour moi !"

Découvrez cet épisode ainsi que tous les autres de Destins peu Communs, l'émission qui part à la rencontre de nos identités (diffusion en radio les lundis à 14h et dimanche à 16h).