Des peines de prison avec sursis après des violences à Maré

justice maré
Justice panneau tribunal
©Martine Nollet
Trois hommes ont été condamnés ce lundi 15 novembre à des peines de 5 mois et un an de prison avec sursis pour des violences commises à la tribu de Rawa à Maré le 11 novembre. Des violences sur fond de conflit foncier.

Ce sont trois frères qui se présentent à la barre, trois pères de famille, trois agriculteurs, dont deux n’ont jamais eu affaire à la justice.

Un ancien conflit 

Installés à Rawa, dans le district La Roche, ils vivent sans histoire hormis ce conflit foncier ancien qui les oppose à une autre famille.
Il y a des années de cela, leur grand-père a autorisé ceux qui sont aujourd’hui leurs adversaires à cultiver un champ sur son terrain. Mais depuis, une maison a poussé, une maison construite sans autorisation coutumière et raccordée à leur compteur d’eau, là encore sans autorisation.
Saisi, le grand chef Sinewami leur a interdit d’accéder à la maison dans l’attente d’une résolution du conflit.

Un accès de violence

Alors, lorsque l’aîné des trois frères voit passer la famille de son voisin interdit de séjour devant chez lui ce 11 novembre, il voit rouge, d’autant qu’ils sont armés de fusils et de sabres.
Cet homme de 40 ans tire plusieurs coups de feu dans leur direction avant de s’en prendre, rejoint par ses deux frères, au grand-père, âgé de 62 ans, à l’aide de bâton et d’une barre de fer.
Un accès de violence totalement disproportionné qui aurait pu mettre le feu aux poudres si des témoins présents sur place n’avaient pas réussi à les ramener à la raison. 
Une perte totale de contrôle regrettée à la barre par les trois mis en cause
Le tribunal les a condamnés à 5 mois et un an de prison avec sursis probatoire de 5 ans.

Une décision coutumière

Sur le plan coutumier, le grand chef a tranché, donnant raison au clan propriétaire du foncier. Les deux parties se sont engagées à respecter sa décision.