nouvelle calédonie
info locale

Jacques Urene, un homme d’engagement

sport maré
Jacques Urene, ex boxeur
©Mémorial calédonien
La Nouvelle-Calédonie perdait dimanche une de ses figures sportives d'antan. Jacques Urene, décédé au médipôle, fut boxeur professionnel. Retour sur un parcours fait d’engagements, et pas seulement sur les rings. 
Il est décédé au médipôle dimanche, à l'âge de 83 ans. Né le 12 mai 1937 à la tribu maréenne de Padawa, Jacques Urene laisse l’image d’un homme qui ne savait pas rester inactif. Dans les années soixante, le Si Nengone se fait notamment une belle réputation sur les rings. 
 

Le boxeur

«Il était engagé dans le milieu sportif où beaucoup de gens l’ont connu, en particulier dans le domaine de la boxe. C’était un engagement profond et personnel», relate son fils Ronald Urene - qui fut le premier pilote d'avion kanak. «Un sport qu’il adorait et qu’il a d’ailleurs pratiqué à titre professionnel.» Combattant, dans les années soixante, en catégories super-welters et moyens.
 

Le dirigeant sportif

Jacques Urene va présider le comité régional de boxe. Plus largement, il est à l'origine du club Nengone Sport.
 

Le chauffeur de car

Mais beaucoup de Calédoniens se souviennent de lui à Nouméa au volant de son «baby-car». «C’était un chauffeur de bus, poursuit Ronald Urene. Il a emmené avec lui des générations de passagers. Des jeunes, des vieux, qui le connaissaient personnellement et qui lui rendent hommage aujourd’hui. De là est parti son engagement pour la création du réseau Karuia.» Jacques Urene va œuvrer pour le regroupement des conducteurs de bus. 
 

L'«homme simple»

«Il a eu également des engagements au niveau politique», énumère son fils en concluant : «Il est resté quelqu’un de très accessible. Les témoignages que je vois passer, à la morgue comme à la maison, me confirment dans ce qu’était mon père : un homme simple.» 

Ecoutez Ronald Urene au téléphone de Malia-Losa Falelavaki.

Hommage à Jacques Urene

Publicité