Maré : des pêcheurs secourus au large de Roh

faits divers maré
Puma, image d'illustration.
Puma, image d'illustration. ©FANC

La sortie en mer a tourné à l'attente angoissante, vendredi, à Maré, pour trois hommes partis pêcher et leurs proches qui n'avaient plus de nouvelle. D'importants moyens ont été déployés pour les localiser, avant qu'ils ne soient tous ramenés à terre samedi matin. Ils étaient en panne de carburant.

La nuit vient de tomber, vendredi 14 mai, quand l'alerte est donnée au MRCC, le centre de coordination des secours en mer situé à Nouméa : du côté de Maré, on est sans nouvelle de trois hommes âgés d'une trentaine d'années. Leurs proches expliquent qu'ils sont partis en bateau le matin-même de Roh, au Nord-Ouest de Nengone, pour aller pêcher le bénitier, a priori dans la baie à hauteur de la tribu. Un dispositif d'intervention est élaboré : il implique la brigade de Tadine et les pompiers de l'île, mais il est aussi question de solliciter un Puma des forces armées et un hélicoptère de la gendarmerie, basés sur la Grande terre. 

Parti prévenir à la nage

Il s'avèrera que le trio est tombé en panne de carburant. Faute de pouvoir demander de l'aide autrement, deux pêcheurs vont patienter sur l'embarcation de quatre mètres, au mouillage, pendant que le troisième part à la nage chercher du secours. Selon le MRCC, il est un peu moins de deux heures du matin le samedi quand il mène les pompiers de Maré là où il a laissé la plate. Sauf qu'ils ne trouvent ni le bateau ni ses occupants à l'endroit indiqué. 

Un Puma en renfort

Le dispositif conséquent qui avait été envisagé redevient alors d'actualité. Un Puma décolle de la base aérienne de Tontouta un peu avant 5 heures. Vers 6 heures, le centre de coordination des secours en mer est prévenu que l'embarcation a été repérée, avec les deux hommes à bord, toujours dans le secteur de la baie du Nord. "Deux hommes sains et saufs", précise Sébastien Royer, directeur du MRCC, "mais visiblement, le mouillage avait rompu et l’embarcation dérivait, avec un vent de Sud qui était assez sensible et qui faisait craindre une dérive plus au large, en direction de Tiga ou de Lifou."

Au final, plus de peur que de mal, comme on dit : l'hélico des FANC survole la plate et confirme la présence à bord des deux pêcheurs. Le bateau est remorqué par des membres de leur entourage jusqu'au niveau de Roh. Et les trois protagonistes de cette sortie agitée "sont, selon nos informations, en parfait état de santé", conclut le MRCC. "En tout cas, ils n’ont pas nécessité de prise en charge médicale auprès du dispensaire de Maré."

Les consignes de base

Les secours en mer en profitent pour rappeler les consignes de bon sens qui peuvent sauver des vies. Avant tout départ en mer :

  • pensez à prévenir vos proches de votre lieu de navigation et de l'heure à laquelle vous comptez rentrer. 
  • emportez du matériel de sécurité, dont les systèmes de communication du type VHF marines, mais aussi le téléphone portable si vous vous trouvez en zone côtière, pour donner l’alerte en cas de difficultés.