Une recrudescence de l’hépatite A, en particulier à Maré

santé maré
Hépatite A
Devant la hausse du nombre de cas enregistrés ces dernières semaines, le gouvernement rappelle les consignes d’hygiène pour éviter la maladie. Huit cas ont été recensés en juillet à Maré. 
[MISE À JOUR AVEC ITW]
Les chiffres commencent à devenir préoccupants. La DASS a enregistré depuis le début de l’année pas moins de vingt-huit cas d’hépatite A en Nouvelle-Calédonie, dont la moitié à Maré.
Les autres cas ont été repérés dans le Grand Nouméa, six à Nouméa, cinq à Dumbéa, deux au Mont-Dore et un à Païta. 
La majorité de ces cas, à savoir vingt-deux d’entre eux, concerne des enfants, population non immunisée, dont plusieurs ont dû être hospitalisés. 
Hépatite A 2020
©Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie
 

Un virus transmis par l’eau, l’alimentation, ou par contact

L’hépatite A est une infection du foie. Elle est due à un virus transmis par l’alimentation et l’eau ou par contact avec une personne ou un objet contaminé. La transmission est dite de type oro-fécale.
Entre individus, par contact direct, elle se fait souvent dans des lieux collectifs comme les crèches ou les écoles. 
De manière indirecte, le virus se propage :
  • par l’intermédiaire d’eau contaminée par les selles des personnes malades, 

  • par le biais de coquillages consommés crus ou peu cuits (huîtres, moules, palourdes) et récoltés en eaux insalubres, 
  • par des objets souillés portés à la bouche par les jeunes enfants.

  • Ou par des aliments contaminés consommés crus (salade, tomates, etc.)
L’hépatite se soigne généralement bien, mais « la convalescence peut être longue et invalidante » prévient le gouvernement. «Souvent asymptomatique, elle peut évoluer dans certains cas vers des formes sévères, voire mortelles ». 
 

Comment l’éviter ?

Pour contrer le virus, il est primordial de respecter des consignes d’hygiène strictes. Ainsi, il faut absolument se laver les mains à l’eau et au savon, et utiliser des WC et du papier toilette pour les selles. 
Le gouvernement rappelle aussi l’importance de la mise en place d’un système d’assainissement et d’un accès à l’eau potable. La lutte contre les mouches est aussi recommandée. 
 

La vaccination


En cas de recensement avéré, le médecin doit proposer une vaccination aux personnes vivant sous le même toit que le malade. Chez les personnes de plus de 15 ans, une sérologie est nécessaire pour vérifier que l’immunité n’est pas déjà acquise.

En prévision d’un voyage en zone d’endémie, notamment au Vanuatu ou en Asie du Sud-Est, la vaccination doit être systématiquement réalisée au moins 15 jours avant le départ. 

Pour rappel, la vaccination contre l’hépatite A peut être réalisée à partir de l’âge d’un an et comprend une injection avec un rappel six à douze mois plus tard. Elle est remboursée à 100 % et disponible dans les centres médico-sociaux, et les pharmacies sur prescription médicale.
Les précisions de Laure Algayres, infirmière à la DASS, au micro de Martine Nollet 

Hépatite itw Algayres

Les Outre-mer en continu
Accéder au live